Sacrifier Kirby Dach pour mettre la main sur Alexis Lafrenière?

Depuis ses débuts dans le junior, les partisans montréalais rêvent de voir jouer Alexis Lafrenière avec les Canadiens de Montréal. Ce sont finalement les Rangers de New York qui ont eu la chance de le repêcher. Depuis le début de sa carrière professionnelle, il n’a toutefois jamais atteint l’immense potentiel qui était attendu de sa part.

Les rumeurs de transactions fusent donc de tous les côtés depuis environ deux ans. Les Rangers ont toutefois continué à croire en lui en le gardant avec eux, mais il ne récolte pas nécessairement le temps de jeu espéré. Après deux saisons et demi dans la LNH, les rumeurs de transaction se poursuivent de plus belle et s’intensifient à l’approche de la date limite des échanges. Son contrat viendra à échéance à la fin de la présente campagne et il deviendra agent libre avec compensation. New York, qui se retrouve maintenant avec une équipe de haut de classement, ne voudrait peut-être pas augmenter le salaire d’un joueur qui ne joue pas souvent dans le top-6.

Quand des rumeurs d’échanges éclatent pour un Québécois, les Canadiens sont automatiquement impliqués, même lorsqu’il s’agit d’une situation presqu’impossible. Cette fois, avec le Canadien en reconstruction et les rumeurs impliquant un jeune qui a de la difficulté à percer, ça semble très réaliste.

Tony Marinaro a invité l’ancien recruteur du Canadien, Grant McCagg, pour l’épisode de jeudi dernier de son balado The Sick Podcast. McCagg est réputé pour avoir des idées qui font jaser et il ne les garde pas pour lui. Il a affirmé qu’il prendrait Alexis Lafrenière à Montréal n’importe quand et qu’il serait prêt à payer cher.

«Je ferais une transaction demain pour Lafrenière, aujourd’hui même. Je donnerais Dach pour Lafrenière.» – Grant McCagg de passage au balado The Sick Podcast

Si on compare les deux joueurs, leur parcours professionnel est semblable. Kirby Dach a une saison supplémentaire d’expérience, mais a raté presqu’une saison entière en raison d’une blessure en 2020-21. Si on oublie cette saison, leurs statistiques sont semblables et même presqu’égales.

En oubliant la saison 2020-21 de Dach, il a récolté un total de 23 buts et 50 passes pour 73 points en 174 rencontres dans la LNH. Du côté de Lafrenière, il totalise 36 buts et 34 passes pour 70 points en 175 rencontres. C’est très similaire.

Les deux joueurs ont rejoint des formations qui ne leur ont pas donné de grandes chances de se faire valoir. Les Blackhawks essayaient encore d’atteindre les séries pendant les première années de Dach et les Rangers ont rapidement monté au classement pendant les premières saisons de Lafrenière. Heureusement pour l’ancien des Blackhawks, la transaction l’envoyant à Montréal lors du dernier repêchage d’entrée de la LNH semble lui avoir donné des ailes.

Cette saison, Dach a six points de plus que le Québécois en autant de matchs, mais il a aussi obtenu plus de temps de jeu. Mettre Lafrenière dans l’environnement montréalais pourrait lui donner plus d’opportunités et ainsi, une chance d’éclore et d’atteindre le potentiel d’un vrai premier choix au total.

Le problème, ici, semble être que les partisans du CH ont adopté Dach comme un favori. Il semble être devenu la pièce finale du casse-tête du premier trio, le joueur capable d’accompagner Nick Suzuki et Cole Caufield. Par contre, un Québécois rempli de talent à Montréal peut, lui aussi, rapidement devenir un favori de la foule.

C’est un dossier qui reste à suivre. Personnellement, je ne crois pas qu’une telle transaction aura lieu cette année, mais les partisans du Tricolore et les amateurs d’Alexis Lafrenière ont tous les droits de rêver à une telle histoire.

En rafale

– Le tableau des séries est prêt dans l’Américaine.

– Oettinger écrit l’histoire à Dallas.

– Personne n’a complété autant de passes en une saison que lui.

– Les Bears obtiennent le premier choix au repêchage pour la première fois depuis 1947.

– Un record de foule dans la mire des Spurs. Ça va faire du bruit.

PLUS DE NOUVELLES