Brendan Gallagher et Carey Price sont parmi les joueurs les plus détestés de la LNH

Dans la LNH, il y a de ces joueurs qui semblent constamment s’attirer les foudres du public. Que ce soit en raison de leurs agissements douteux, de leur style de jeu qui dérange ou tout simplement parce qu’ils sont talentueux, on voit souvent des joueurs être les cibles de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux.

Évidemment, on pense rapidement à des gars comme Tom Wilson et Brad Marchand, mais ils ne sont pas seuls. Dans un sondage mené en fonction du pourcentage des mentions sur les réseaux sociaux qui étaient négatives, OnlineCasino a dévoilé la liste des 20 joueurs les plus détestés de la LNH.

On retrouve d’ailleurs deux joueurs du Canadien : Brendan Gallagher (15e rang) et Carey Price (18e rang).

Sans surprise, on remarque que Tom Wilson vient au premier rang, mais Artemi Panarin (je l’avoue, je suis plutôt surpris) le suit de très près.

Pour en revenir aux deux joueurs du CH, je ne suis pas surpris de voir Gallagher dans le classement. Ce dernier aime déranger l’adversaire et des gars comme lui ne sont vraiment pas appréciés par les partisans des équipes adverses.

J’avoue que, selon la même logique, je me serais attendu à voir les frères Tkachuk dans le classement.

Quant à Price, j’imagine qu’une bonne partie des commentaires « négatifs » à son endroit sont étroitement liés à ses excellentes performances en séries. Les partisans des Maple Leafs, des Jets, des Golden Knights et même du Lightning ont probablement utilisé les réseaux sociaux pour témoigner leur frustration suite aux nombreux arrêts de très grande qualité effectués par Price.

Mais si les gars sont dans ce classement, c’est parce qu’ils dérangent et qu’ils font leur travail. Mis à part Wilson, on remarque que les joueurs de ce classement sont souvent des joueurs importants pour leur équipe. Gallagher et Price tombent dans cette catégorie.

Bref, un classement intéressant qui permet de savoir qui sont les joueurs qui subissent les foudres des partisans le plus fréquemment.

En rafale

– Parlant de Tom Wilson.

– On lui souhaite, lui qui a connu une année difficile avec la COVID-19.

– Ça diffère des annonces récentes à ce sujet…

– En effet, le prix a probablement monté depuis.

– Dommage.

PLUS DE NOUVELLES