Brandon Prust paie actuellement pour son style de jeu dans la LNH

Durant son passage à Montréal, Brandon Prust a gagné le cœur de plusieurs partisans de la Sainte-Flanelle. Un pur guerrier, Prust n’a jamais hésité à jouer du coude ou à jeter les gants pour défendre ses coéquipiers.

Malheureusement, on se souvient également de lui en raison des nombreuses blessures dont il a été victime. C’est peu surprenant quand on sait qu’il se donnait à 110%, et ce, à chaque présence, mais il semblerait que son style de jeu commence à le rattraper.

Comme celui-ci l’a avoué à TVA Sports, les nombreuses opérations qu’il subit depuis quelques années démontrent à quel point Prust est « amoché ».

Prust l’avoue : jouer dans le circuit Bettman lui manque. Il s’ennuie des rivalités, de l’atmosphère dans un vestiaire et celle des matchs, mais bien que sa tête s’en ennuie, son corps, lui, ne s’en ennuie pas.

En fait, l’ancien attaquant en est déjà à sa neuvième opération pour des blessures subies durant sa carrière, et selon le principal intéressé, il aura besoin « d’au moins deux ou trois autres » passages sous le bistouri.

Ce qui semble vraiment problématique pour lui, c’est son épaule gauche. On se souviendra notamment de cette blessure dont il a été victime en tentant de récupérer une rondelle et d’éviter un dégagement interdit. C’est d’ailleurs en partie pour cet incident que la règle du dégagement refusé à été modifiée il y a quelques années.

Malgré tout, il ne regrette pas ce qu’il a accompli durant sa carrière, comme il le dit lui-même :

J’ai sans doute tout donné sur la glace quand j’étais là, insiste-t-il. Je bloquais des tirs, je me battais et j’infligeais des coups. C’est comme ça que je jouais. Ça me rattrape. Et je ne changerais rien. – Brandon Prust

Espérons que l’ancien agitateur du CH saura retrouver la santé le plus rapidement possible et qu’il pourra profiter de la retraite du mieux possible, loin des ennuis de santé.

PLUS DE NOUVELLES