Brandon Prust et P.K. Subban étaient de bons amis à Montréal

Brandon Prust, c’est un joueur qu’on peut qualifier de Old School. Un gars de la vieille école. Il aime le jeu robuste et faire dans la dentelle ne le rend pas heureux. Avec cette description, on pourrait croire qu’il détestait jouer avec P.K. Subban à Montréal, mais contre toutes attentes, pas du tout. Les deux joueurs étaient de bons amis, selon les propos de Brandon Prust.

Prust était de passage au balado Cam & Strick Podcast animé par l’ancien joueur, Cam Janssen, et l’insider LNH, Andy Strickland.

Prust discutait des coéquipiers avec qui il garde encore une bonne relation et il s’est fait demander s’il était ami avec Subban pendant ses années à Montréal. Ça aurait l’air que oui, selon lui.

«P.K. et moi, on s’entendait bien. Nous étions durs un sur l’autre. Des fois, s’il récoltait trop de pénalités, je lui laissais savoir et il me laissait savoir quand je n’étais pas à ma position. Donc on était durs un sur l’autre, mais on était de bons amis et nous sommes toujours en contact aujourd’hui.» – Brandon Prust de passage au balado Cam & Strick Podcast

Le fait qu’ils aient une relation dure, c’est comprenable puisque les deux sont des gars plutôt intenses à leur manière. L’ancien numéro 8 du Canadien explique qu’il arrivait parfois que Subban récoltait 2, 3 ou 4 pénalités stupides dans un match et il était capable de le ramener sur terre.

En fait, la confiance et l’amitié de Brandon Prust envers Subban aidaient beaucoup les dirigeants du Canadien pendant ces années. Prust servait même d’intermédiaire entre le directeur général ou l’entraîneur et le numéro 76.

«(Marc) Bergevin et (Michel) Therrien savaient que j’étais proche de Subby et que nous étions amis, donc il y a quelques moments où ils venaient à moi pour lui parler.» – Brandon Prust de passage au balado Cam & Strick Podcast

Savoir que Brandon Prust et P.K. Subban étaient de bons amis est légèrement surprenant, mais pas trop. Dans les années où les deux joueurs jouaient avec le CH, les partisans avaient droit à l’émission 24CH, qui suivait les joueurs et les dirigeants de l’équipe presque 24 heures sur 24. On a eu droit à quelques séquences impliquant Subban et Prust assez cocasses.

Les meilleurs moments sont tout de même lorsque les deux se battaient à l’entraînement. Subban apprenait clairement du maître du combat.

Il faut se rappeler que P.K. Subban est toujours libre comme l’air. Le Canadien a encore quelques contrats à signer avec peu d’argent et il serait surprenant de le voir à Montréal en 2022-23. Par contre, il est aussi surprenant de ne pas l’avoir encore vu signer quelque part. Je ne pense pas qu’il demande beaucoup d’argent, il en a déjà fait beaucoup.

Une chose est sûre, peu importe avec quelle équipe il signera, la formation pourrait avoir besoin d’un Brandon Prust pour l’aider à se gérer.

En rafale

– L’alignement partant du CF Montréal.

– Charles Leblanc n’arrête pas d’impressionner.

– Yvon Michel offre ses condoléances à David Lemieux.

– De quoi lui redonner de l’énergie.

– Du potentiel mouvement à venir pour les Capitales.

PLUS DE NOUVELLES