Brad Marchand envoie un message clair au propriétaire des Bruins

Les franchises de sport professionnel font de l’argent à profusion et celles-ci sont en mesure de bien rémunérer les athlètes qui endossent l’uniforme d’une concession. Par contre, les employés du Centre Bell, par exemple, gagnent un salaire « normal », comme vous et moi. Si les enseignants et les éducatrices sont soutenus financièrement, ce n’est pas le même discours pour le placier du Centre Bell ou des autres amphithéâtres de la LNH.

Certains sportifs, comme Zion Williamson, par exemple, ont décidé de prendre soin de ces gens-là en leur versant de l’argent pour qu’ils puissent continuer à « vivre ». Brad Marchand, que plusieurs détestent au Québec, un homme avec le coeur gros comme ça. L’ailier des Bruins de Boston ainsi que certains autres de ses coéquipiers ont lancé une collecte de fonds afin de verser un « salaire » aux employés du TD Garden. Ils ont partagé un lien GoFundMe et l’objectif demeure d’atteindre 250 000 dollars.

Brad Marchand, Joakim Nordstrom et David Pastrnak se sont déjà impliqués personnellement pour donner de leur argent aux employés du TD. On parle ici d’hommes très généreux qui ont le bien de ceux-ci très à coeur.

Je vous rappelle que ce ne sont pas toutes les concessions qui se sont mises à déposer une paie à ses employés pendant la quarantaine du COVID-19. D’ailleurs, si le numéro 63 aide ces humains-là, c’est parce que son patron, Jeremy Jacobs, ne souhaite pas (encore) continuer de les payer. Ces joueurs-là ont donc, sans peut-être y penser, envoyé un message très clair à Jacob.

Gildor Roy, Claude Poirier et Frank Ethier, les plus grands fans des Bruins de Boston du Québec, ont encore plus de raisons pour aduler Marchand et sa bande.

PLUS DE NOUVELLES