Bergevin et la stratégie Stan Bowman | Les Rangers et les Red Wings intéressés par Fowler | En rafale

Bonsoir!

Bergevin et la stratégie Stan Bowman

Lorsque vient le temps de gérer la masse salariale, la réalité des Blackhawks de Chicago se distingue sensiblement de celle des autres équipes de la Ligue nationale. C’est que Jonathan Toews et Patrick Kane sont tous deux sous contrat jusqu’en 2023 à raison de dix millions de dollars par année. Le hic, c’est qu’au moment de parapher ces deux monstrueuses ententes en juillet 2012, les pronostics tendaient vers une hausse du plafond salarial. Hausse qui ne s’est jamais concrétisée – le plafond a augmenté marginalement de 69 à 73 millions en deux ans.

Résultat: l’alignement des Blackhawks compte aujourd’hui 14 joueurs coûtant moins d’un million. L’équipe a également amorcé la saison avec un total impressionnant de six recrues (!). Toutes les solutions sont bonnes pour sauver des sous alors que le 88 et le 19 font sauter la banque.

Comme le raconte le journaliste Craig Custance d’ESPN, le directeur général Stan Bowman a dû réorienter complètement sa stratégie de recrutement. Plutôt que s’intéresser aux joueurs sur une bonne lancée qui allaient s’avérer trop coûteux, il a exigé à ses dépisteurs de repérer ceux qui ont le potentiel pour s’épanouir dans de bonnes conditions, avec tout le talent à Chicago.

C’est ainsi que l’idée d’acquérir Richard Panik a été lancée par le directeur du recrutement professionnel Ryan Stewart.

En ce début de saison, Panik fournit exactement ce que demandent les Blackhawks de leurs joueurs à rabais: il revendique déjà cinq points, dont quatre buts, en quatre matchs. Et Stan Bowman a bien aimé ce qu’il a vu de son ailier droit lors des dernières séries éliminatoires.

Mais des nuits plus courtes attendent Bowman, qui devra prolonger le contrat du très doué Artemi Panarin l’été prochain. En attendant, il s’y prend par tous les moyens pour dégoter la prochaine aubaine. Il épie les agents libres des circuits collégiaux – c’est de cette façon qu’il a obtenu Trevor Van Riemsdyk –, il suit de très près les activités de la KHL et il continue d’évaluer ses options sur le marché des transactions.

C’est à se demander si un sort similaire n’attend pas son homologue chez le Canadien et ancien collègue de travail, Marc Bergevin. Le Canadien dispose d’une fenêtre de deux ans durant laquelle il doit gagner avant que Carey Price ne devienne joueur autonome. Une année plus tard, c’est Max Pacioretty qu’il devra signer de nouveau – le capitaine est présentement sous contrat au montant dérisoire de 4,5 millions par année.

Sans compter que, cet été, Alex Galchenyuk aura droit à une augmentation considérable.

Il y a fort à parier que Bergevin devra alors faire des sacrifices afin de garder son club au plus fort de la course aux séries. Et qui sait, aligner plus de recrues que prévu! Au grand dam de Michel Therrien qui, comme tout bon entraîneur, aime ses vétérans.

Par le passé, le Québécois a montré un flair pour dénicher les joueurs passant sous le radar, comme en témoignent les acquisitions de Mike Weaver, Dale Weise et Torrey Mitchell, la réclamation de Paul Byron au ballottage et les signatures de Daniel Carr (non repêché et issu des circuits collégiaux) et Mike Condon (roulait sa bosse dans la ECHL).

Enfin, il est à souhaiter que le plafond salarial connaisse une hausse significative afin que les directeurs généraux d’équipes compétitives ne soient plus soumis à ce genre d’ultimatum dans le futur.

En rafale
– Un espoir du CH compte quatre buts à ses quatre derniers matchs dans la Ligue de l’Ontario.

– Le choix de 1re ronde des Devils, Michael McLeod, félicite son coéquipier Nathan Bastian d’avoir signé son contrat recrue!

– Une arbitre agressée par un joueur en Argentine. (Radio-Canada)

– Les Red Wings et les Rangers sont des équipes intéressées à Cam Fowler alors que Bob Murray doit libérer de l’espace sous le plafond pour Hampus Lindholm.

– Le marché des gardiens de but est en ébullition. Qui partira le premier? (TVA Sports) #Bishop #Fleury #Howard

– John Gibbons demeurera le gérant des Jays:

– Patrik Laine reçoit l’aide de sa mère alors qu’il s’adapte à la vie au Canada.

– Cette manoeuvre m’impressionne chaque fois! #Matthews #LaClasse

– Êtes-vous optimistes à nouveau maintenant que le Canadien a blanchi les champions de la Coupe Stanley?

Fatigués et sans Crosby, faut-il toutefois ajouter!

PLUS DE NOUVELLES