Ben Chiarot au sommet de la liste « Trade Bait » de TSN

Nous sommes le 8 décembre.

La date limite des transactions sera le 21 mars cette saison dans la LNH. C’est dans trois mois et demi, ça…

Mais puisque le Canadien croupit dans les bas-fonds du circuit Bettman, que la liste des blessés est aussi longue qu’une facture de chez Costco et que Jeff Gorton a clairement été engagé afin de faire du ménage (et reconstruire), on est beaucoup à déjà avoir la tête en mars chez les partisans de l’équipe.

Et j’ai aussi la tête à « après l’hiver », mais bon, c’est autre chose, ça.

Au deadline, on assiste surtout à des transactions entre un club contender et un club qui ne fera assurément pas les séries. Le premier club offre généralement un ou des choix/espoirs à l’autre en retour d’un joueur qui dispute la dernière année de son contrat et qui pourra l’aider dans sa quête au Saint Graal Stanley.

Puisque le Canadien fait partie du deuxième groupe, il offrira fort probablement Ben Chiarot, Cédric Paquette, Mathieu Perreault, Brett Kulak et Chris Wideman (tous UFA) aux autres formations. Peut-être que des gars comme Artturi Lehkonen et Kale Clague (RFA) s’ajouteront également aux noms précédemment cités?

Ce matin, Ben Chiarot est le joueur (attrayant) le plus susceptible d’être échangé d’ici le 21 mars selon la populaire liste Trade Bait de TSN Hockey.

Il est suivi dans l’ordre d’Anton Khudobin, de Jake DeBrusk, de Mark Giordano, de Tomas Hertl, de Nick Leddy, de Vitali Kravtsov, de Kevin Fiala, de Phil Kessel et d’Evander Kane.

Fait surprenant : seul Tomas Hertl a inscrit plus de buts que Ben Chiarot sur cette liste. La valeur de Chiarot, un défenseur d’abord et avant tout reconnu pour sa fiabilité défensive et son jeu physique – et qui ne compte que pour 3,5 millions $ sur la masse salariale de son équipe – est donc très bonne, vous en conviendrez.

Chiarot a récolté cinq buts et une mention d’aide depuis le début de la saison. Il est le troisième meilleur buteur du Canadien (derrière Josh Anderson et Nick Suzuki). Et il est capable d’en bouffer, des minutes.

À 30 ans, 6’3 et 235 livres, Chiarot pourrait être un David Savard plus plus pour une équipe aspirant aux grands honneurs. Oui, il pourrait rapporter un deuxième choix de première ronde au Canadien… et c’est pourquoi je suis convaincu qu’il partira d’ici le 21 mars.

Reste à savoir qui d’autre sera échangé cette saison…

PLUS DE NOUVELLES