Beaulieu contre Pearson : rêve ou fiction? | Certains journalistes imaginent John Tavares dans l’uniforme du Canadien

Beaulieu contre Pearson : les gens ont le droit de rêver
Lorsque c’est mollo, on en profite pour fouiner ici et là sur les réseaux sociaux. À travers mon fil Twitter, le journaliste Dennis Bernstein a livré un commentaire au sujet du Canadien et un certain utilisateur lui a posé la question suivante : et si Marc Bergevin suggérait Nathan Beaulieu en retour de Tanner Pearson.

Qu’a-t-il d’attrayant Beaulieu, coudonc? Il plafonne et n’est pas en mesure d’atteindre l’autre niveau… et cet autre niveau, finira-t-il par l’atteindre un jour?

Beaulieu est rapidement passé du gars à gauche de Weber au gars sur la troisième paire. En carrière, il n’a marqué que 4 buts et a enregistré 38 points en 171 matchs. Il espère devenir le remplaçant de Markov, mais si c’était le cas, son nom ne circulerait pas autant à travers les rumeurs ou les spéculations (et il ne serait pas sur la 3e paire).

C’est quoi la plus grande qualité de Nate? Offensif? Excelle dans son territoire? Défend ses coéquipiers? Il a un certain potentiel offensivement et il bouge bien ses pieds, mais ça s’arrête là.

Pour ce qui est du 30e choix en 2012 (Pearson), il a un rôle important chez les Kings puisqu’il fit dans la culture de l’équipe (robustesse). Pearson a déjà 41 mises en échec cette année en plus de 7 buts, en 22 matchs. On aimerait ça à Montréal, mais les Kings l’aiment d’abord et avant tout à Los Angeles.

Cette suggestion est un brin loufoque puisque Pearson est un joueur pas mal plus établi que Beaulieu peut l’être.

Est-ce que les gens voient Beaulieu à Los Angeles à cause de son amitié avec Drew Doughty?

Avez-vous une autre suggestion, messieurs (ou mesdames)? Voit-on Beaulieu trop « gros » à MTL ou à LA?

Un utilisateur (qui suit Bernstein sur Twitter) se demande que devrait donner le Canadien pour obtenir Jeff Carter… Je viens de tourner ma langue 7 fois dans ma bouche.

John Tavares serait (dans les rêves les plus fous) une solution pour le Canadien
Chez le Canadien, il n’y a pas/plus de 2e centre derrière Alex Galchenyuk. En ce moment, Michel Therrien doit vivre avec Tomas Plekanec, qui ne sait plus comment marquer. Les centres disponibles sur le marché (Hanzal, par exemple) n’ont pas le potentiel pour bien colmater cette brèche, donc Brendan Kelly (Montreal Gazette) a décidé de rêver à John Tavares.

La vedette des Islanders de New York n’est pas potentiellement sur le bloc, comme le dit Kelly. Ce sont plutôt les médias qui jettent un paquet de spéculations au sujet de Tavares, qui deviendra agent libre en 2018. D’ailleurs, il a été question du dossier Tavares ici pas plus tard que la semaine dernière.

Garth Snow ne veut pas échanger John Tavares et il fera tout en son pouvoir afin de conserver son capitaine. Le 91 ne veut pas quitter les Islanders, mais il précise également qu’il veut gagner. Donc Snow a du pain sur la planche puisqu’en ce moment, cette concession est plutôt moribonde… elle n’a rien d’une organisation gagnante.

Bref, ce genre de texte fait en sorte que mon « papa » m’appelle pour me dire : « Ti-gars, Tavares s’en vient à Montréal ça l’air! »

NON. Les gens spéculent et rêvent tout simplement. Avec les possibles prolongations d’Alex Galchenyuk, Alexander Radulov et Carey Price, il n’y aura fort probablement pas de place pour le futur 10 millions $ de Tavares. Quoique que David Desharnais et Tomas Plekanec ne seront probablement plus là en 2018. Mais oubliez ça quand même!

PLUS DE NOUVELLES