Derick Brassard pense que Christian Dvorak peut produire plus offensivement

À chaque fois que quelqu’un est questionné sur l’impact qu’un gars comme Christian Dvorak pourra avoir à Montréal, c’est un concert d’éloges qui en ressort. Tout le monde qui a joué avec lui ou qui a été lié au joueur a du bon à dire.

Que ce soit Jakob Chychrun, Jason Demers, Maxime Comtois ou André Tourigny, tous ceux qui étaient liés de près ou de loin au joueur de centre ont aimé leur expérience – ou auraient aimé l’avoir dans l’entourage du club.

Derick Brassard est aussi du nombre. L’ancien des Coyotes, qui a joué avec Dvorak en Arizona, est un fan de son ancien coéquipier.

Et si on se fie à ses propos, on se rend compte que le nouveau membre du CH a laissé toute une impression aux yeux du Québécois.

Ce qui est intéressant, c’est de noter que Brassard a eu de nombreux coéquipiers au cours des dernières années en marge de ses nombreux changements d’adresse. Il peut donc mettre les choses en perspective et, malgré tout, Dvorak a la cote.

C’est ce qu’on retrouve dans ce texte de J-F Chaumont.

Outre ses aptitudes défensives (qu’on connait), c’est le professionnalisme du nouveau membre du Canadien qui saute aux yeux. Brassard aime ce qu’il voit, lui qui est un pro.

Et un leader, ce qui n’est pas une vilaine chose.

Ce qui m’a le plus marqué de lui, c’est la façon qu’il se présentait tous les soirs. Il a beaucoup de constance dans son jeu.

Tu gagnes avec des joueurs comme lui dans ta formation. – Brassard

Plusieurs joueurs des Coyotes sont déçus de le voir partir et Brassard les comprend. Il croit aussi qu’il cadre bien précisément dans la chambre du CH.

Mais on note aussi le potentiel offensif du joueur. Après tout, même s’il n’a pas explosé offensivement depuis son arrivée en Arizona, il pourrait le faire sous ses nouvelles couleurs.

Je pense qu’il peut en donner plus offensivement.

Il a du 20 buts et plus en lui. Il ne contrôlera pas le jeu en supériorité numérique le long de la bande, mais il se placera près du filet pour obtenir ses buts. – Brassard

Il n’est pas le seul à y voir du potentiel offensif. En fait, Jason Demers croit aussi que Dvorak sera important dans un aspect bien précis : les tirs de barrage. Selon lui, le Scoop Shot aidera le Canadien à aller chercher des gains après 65 minutes de jeu.

Tant mieux puisque cela n’a pas été facile pour le CH l’an passé.

En rafale

– Intéressant.

– Quand signera-t-il?

– La question se pose.

– Le Québec est bien représenté.

– Logique.

PLUS DE NOUVELLES