Avec les séries qu’il connaît, Alexander Radulov va coûter cher… Très cher | En rafale

Avant le début des playoffs, ils étaient nombreux à dire qu’Alexander Radulov allait devoir connaître de grosses séries afin de justifier ses hautes demandes salariales (jusqu’à 7 millions $ par saison… Pendant 8 ans, selon certains).

Vendredi soir, Radu a servi une passe magnifique à Tomas Plekanec pour forcer la tenue de la prolongation… Et il a lui-même tranché le débat avec un but fort travaillé, en surtemps!

Hier soir, il a récolté une mention d’aide en y allant d’un jeu fabuleux sur le but vainqueur (celui de Shea Weber)…

Marquant quelques minutes plus tard le but de la semaine… À la Peter Forsberg mesdames et messieurs!

Alexander Radulov est ce matin le 2e meilleur pointeur de la LNH, depuis le début de séries (à égalité avec Guentzel et Crosby). 5 points en 3 matchs…

toppointeurs

Oui, il étire un peu trop souvent ses présences…

Oui, il écope de mauvaises pénalités à l’occasion…

Oui, il garde un peu trop souvent la rondelle (trop longtemps)…

Mais au final, il fait ce que l’on veut qu’il fasse : Produire offensivement. Et peu de joueurs du Tricolore le font autant que Radulov…

Tout ça avec un sourire et un enthousiasme sans pareil!

Radulov sera admissible à l’autonomie complète le 1er juillet 2017. Il a accepté de revenir jouer en Amérique du Nord pour un salaire annuel (d’une saison seulement) de 5,75 millions $. Le timing est donc excellent (pour Bergevin lui) pour produire comme il le fait présentement!

Ville Leino… Alex Killorn… Sean Bergenheim… Joel Ward… Brian Byckell… Ils sont nombreux (les attaquants) à avoir fait sauter la banque après un printemps productif!

Avec seulement 16 équipes encore en vie présentement, les yeux sont davantage rivés sur Radulov que durant la saison régulière. Et si le CH parvient à éliminer les Rangers, tous les hommes de hockey n’auront que 8 équipes à observer à partir de la 2e ronde. Et ainsi de suite…

Les autres DG auront vu que Radulov avait pris de la maturité et qu’il pouvait produire dans la nouvelle LNH. Ça, ce n’est pas bon signe pour le Canadien, malheureusement…

Soyez donc certains d’une chose : Alexander Radulov va coûter cher… Très cher. À Montréal ou ailleurs!

Il aura des offres lucratives de plusieurs saisons cet été. S’il décide d’aller tester sa valeur sur le marché des joueurs autonomes, il trouvera ce qu’il recherche (ou peut-être à peine moins, s’il recherche vraiment un contrat de 7 ou 8 saisons, hehe). Imaginez si les astres s’alignaient vraiment et qu’il en venait à remporter le trophée Conn-Smythe

Conclusion : Si Marc Bergevin décide de conserver les services de son #47, il devra sortir le chéquier. Mais pourra-t-il se le permettre, avec Price, Pacioretty, Galchenyuk, Markov et compagnie, qui se négocieront aussi un nouveau contrat en même temps ou à très court terme?

Si vous avez des Tylenols, envoyez-en à Marc Bergevin (qui doit se demander s’il n’aurait pas mieux fait de négocier durant la saison)? #MalDeTêteAssurée

Et peut-être à Patrick O’Sullivan aussi, hehe!

En rafale
– Si c’est juste ça, qu’on rappelle Chanel pour les séries#BeinNon

– Pourrait-on assister à une série Leafs – Canadien en 2e ronde finale de l’Est? #CeSeraitFou

Xe preuve qu’on ne gagne pas un match ou une série avec de bonnes stats avancées…

– Avant d’affronter Adonis Stevenson, Eleider Alvarez devra passer par Jean Pascal?

– Bonne chance à tous les participants!

PLUS DE NOUVELLES