Aucun gardien n’a contribué à plus de victoires que Carey Price depuis 2007

Même si Carey Price n’est pas nécessairement un joueur qui fait l’unanimité à Montréal, peu de gardiens dans la LNH peuvent se vanter d’avoir une feuille de route aussi garnie que la sienne. Le cerbère du Canadien a gagné tous les honneurs individuels qu’un gardien peut remporter (le Vézina, le Jennings, le Pearson et le Hart) et il est passé bien près de remporter la Coupe Stanley cette année.

Qu’on l’aime ou pas, difficile de dire qu’il n’est pas un des meilleurs à sa position.

Toutefois, je suis tombé sur une statistique plus tôt aujourd’hui qui a retenu mon attention. En fait, selon la statistique WAR (Wins Above Replacement, un chiffre qui calcule le nombre de victoires qu’un joueur procure à son équipe à lui seul), aucun gardien n’a contribué à plus de victoires que le gardien du CH depuis 2007. À lui seul, il aurait permis au CH de gagner plus de 50 matchs comparativement à un joueur de type « remplaçant » dans les 14 dernières années.

Est-ce que ça veut dire que Price a été le meilleur gardien de la ligue durant cette période de temps? Pas nécessairement. Le WAR est une statistique cumulative qui est liée au nombre de matchs joués. Plus un joueur joue, plus son WAR augmente.

C’est là que ça fait mal à un joueur comme Roberto Luongo, qui a pris sa retraite depuis quelques années déjà. Or, Price a raté beaucoup de temps en raison de quelques blessures lui aussi. Ça n’équivaut peut-être pas au temps que Luongo a passé en dehors de la LNH, disons, mais ce n’est pas aussi drastique qu’on pourrait le croire.

Ça témoigne surtout des excellentes performances de Price, mais ça permet aussi de voir qu’il n’a pas souvent compté sur un bon auxiliaire. Il a joué beaucoup, et ça l’a aidé à grimper le classement, mais encore là, il est impossible d’atteindre un WAR aussi élevé sans être un gardien de premier plan.

Et quand on regarde ses plus proches poursuivants, on remarque que bon nombre d’entre eux sont à la retraite ou sont désormais des auxiliaires. Price aura donc le temps de creuser le fossé encore un peu plus.

Bref, une autre statistique qui témoigne des prouesses de Price depuis qu’il est arrivé avec le Canadien. Bien hâte de voir quelle avance il possèdera lorsqu’il accrochera ses jambières.

En rafale

– Moi aussi, ça me manque.

– Un très beau concours de circonstances.

– Bonne question.

– Très intéressant.

– Belle performance pour le Canadien.

PLUS DE NOUVELLES