Au tour de Filip Mesar de signer son contrat avec le Canadien

Hier, le Canadien a annoncé la signature de Juraj Slafkovsky, le premier choix du plus récent encan. Mais voilà que le DG Kent Hughes ne chôme pas, lui qui a aussi mis son contrat Filip Mesar, le 26e choix au total.

On parle d’un contrat d’entrée de trois ans, évidemment.

Le montant d’argent qu’il touchera sera de 950 000$ par année en moyenne, soit un montant standard pour un jeune joueur sur son premier contrat. Dans un tel cas, il y a peu de marge de manœuvre possible.

La place où ça peut bouger, c’est sur les bonis. Et dans son cas, aucun boni à la performance n’est inclus.

Plus tôt ce matin, mon collègue Maxime Truman expliquait que Slafkovsky allait être éligible à toucher de gros bonis en marge de son contrat d’entrée. Il s’est négocié une belle entente avec le Canadien.

Ou en fait, son agent a négocié quelque chose de bien.

 

Cela veut donc dire que les deux premiers choix sont maintenant sous contrat, mais dans des conditions assez différentes. Si Slaf performe bien, il aura les moyens de payer des gros repas à son ami, disons.

Mesar aussi, mais vous avez compris ce que je voulais dire.

Mesar a bien paru au camp des recrues lors des derniers jours. C’est de bon augure, mais on sait qu’il ne sera pas prêt pour la LNH dès cette saison. On devra donc attendre pour le voir à Montréal.

On sait qu’il veut jouer en Amérique du Nord cette année. Ira-t-il dans le junior? À Laval? Ça reste à voir.

PLUS DE NOUVELLES