Artturi Lehkonen : ses trois buts gagnants sont bons pour le premier rang chez l’Avalanche

Lorsque la transaction envoyant Artturi Lehkonen au Colorado en échange de Justin Barron et un choix de deuxième tour, la grande majorité des partisans du Canadien de Montréal s’entendait pour dire que Kent Hughes avait fait une bonne transaction.

Cependant, cette même majorité s’entendait également pour dire que le Tricolore perdait les services d’un joueur sous-évalué TRÈS utile aux succès d’une équipe.

Si plusieurs partisans et analystes de l’Avalanche étaient sceptiques à propos de cette transaction, eh bien, ils n’ont vraiment plus à l’être présentement.

En effet, depuis son arrivée au Colorado, Lehkonen s’est rapidement affiché comme une des pièces les plus importantes au succès de l’Avalanche.

C’est en séries que Lehkonen a vraiment commencé à impressionner.

Pour être franc, même en temps que partisan de Lehkonen, je ne m’attendais pas à le voir performer aussi bien et être aussi important pour l’Avalanche.

Même si le numéro 62 est dans l’ombre des Nathan MacKinnon, Gabriel Landeskog, Mikko Rantanen, Cale Makar et compagnie, son acharnement au travail est remarqué et récompensé.

En effet, Lehkonen trône au sommet de l’Avalanche dans une statistique assez importante, celle des buts gagnants. Les trois buts gagnants de Lehkonen le placent non seulement au premier rang chez l’Avalanche, mais également au premier dans la LNH à égalité avec Chris Kreider, Carter Verhaeghe et Filip Chytil.

De plus, le jeu de Lehkonen impressionne le capitaine Gabriel Landeskog.

Landeskog a en effet expliqué qu’il était grandement épaté par Lehkonen, un joueur qu’il ne connaissait pas vraiment.

« Je n’en connaissais pas beaucoup sur lui. Je ne savais pas à quel point il était bon, jusqu’à ce que je le voie jouer avec nous au cours des six dernières semaines de la saison. » – Gabriel Landeskog

Le capitaine de l’Avalanche a ensuite expliqué à quel point Lehkonen était versatile.

« Il peut contribuer dans toutes les facettes du jeu. Il est tenace en échec avant, il est toujours au bon endroit, il a un bon bâton et il a cette touche de finition. Il est le couteau suisse qu’on peut insérer n’importe où dans la formation sans qu’il perde de son efficacité. » – Gabriel Landeskog

Si Landeskog ne connaissait pas tant Lehkonen avant qu’il s’amène avec l’Avalanche, c’est tout le contraire pour le directeur général de l’équipe, Joe Sakic.

« C’est un joueur polyvalent qui peut jouer sur n’importe quel trio. C’était justement le type de joueur que l’on recherchait. C’est un compétiteur, il est rapide. Et ce qui est également intéressant, c’est qu’il cadre parfaitement dans notre formation. Quand tu fais une transaction, c’est une donnée à prendre en considération. » – Joe Sakic

Il faut ajouter à tout cela également l’expérience d’Artturi Lehkonen. Avant le match numéro un face à Tampa, seulement trois autres joueurs que Lehkonen avaient déjà joué en finale de la coupe Stanley. Darren Helm (Detroit – 2008 et 2009), Andre Burakovsky (Washington  2018) et Andrew Cogliano (Dallas – 2020).

Bref, on savait tous que Lehkonen serait une grosse perte, mais on ne s’attendait peut-être pas à le voir aussi bien performer avec l’Avalanche.

Espérons pour lui qu’il saura soulever la coupe Stanley cette année contrairement à l’année dernière.

En Rafale

– La question que tout le monde se pose.

– Les défenseurs de l’Avalanche jouent un rôle très important depuis le début des séries.

– Daniel Renaud finalement sous les projecteurs.

– Les Sénateurs seront à surveiller cet été.

– Incroyable.

PLUS DE NOUVELLES