Arber Xhekaj souhaite être le prochain Ben Chiarot montréalais

Confession du mercredi matin : Anthony Martineau et Nicolas Cloutier sont extrêmement rafraîchissants dans le portrait médiatique sportif québécois, autant avec leurs textes que lors de leurs apparitions télé.

Ce matin, Nicolas Cloutier (un ancien de DansLesCoulisses pour les plus jeunes/nouveaux d’entre-vous) a publié un excellent texte au sujet d’Arber Xhekaj.

Qui? Arber Xhekaj, un Ontarien de 21 ans qui n’a jamais été repêché (ni dans la OHL ni dans la LNH), mais qui a tellement impressionné lors du dernier camp de l’équipe montréalaise que Marc Bergevin l’a immédiatement mis sous contrat pour trois ans (soit jusqu’en 2024).

Rapidement, sur papier, on pourrait penser que Xhekaj connaît une saison couci-couça et qu’il ne progresse pas…

Ou encore qu’il fait du vaudou avec les chiffres 6, 11 et 17!

(Crédit: HockeyDB.com)

Mais il faut additionner les deux dernières lignes pour obtenir les stats de Xhekaj en 2021-22 puisqu’il a été échangé en cours de saison. Bref, après avoir passé la saison 2020-21 à attendre que la COVID-19 passe, Xhekaj connaît finalement toute une saison 2021-22!

Comme l’a noté Cloutier dans son article matinal, il est grand temps que Xhekaj joue du hockey professionnel. À 6’4 et 230 livres, il fait ce qu’il veut physiquement dans la OHL.

« Je veux dire, dans ma situation, tous les gars sont petits pour moi en ce moment. C’est difficile pour moi, car je ne peux pas jouer complètement librement comme je pouvais le faire et frapper tout ce qui bouge. La ligue distribue des pénalités et des suspensions de façon plus sévère qu’avant. Ce n’est pas facile » – Arber Xhekaj

Xhekaj devrait (enfin) jouer à Laval en octobre. Il n’aura plus à se retenir.

Cependant, plusieurs jeunes défenseurs se battront pour un poste à la ligne bleue – surtout à gauche – l’an prochain : Kaiden Guhle, Justin Barron, Jordan Harris, Arber Xhekaj et Corey Schueneman. On peut ajouter les noms de Mattias Norlinder et de Logan Mailloux, mais ils ne devraient pas jouer dans la LNH en octobre, eux.

Xhekaj est très différent des autres. Il est bâti selon les anciens goûts de l’organisation… ceux de Marc Bergevin.

Contrairement aux autres défenseurs, Xhekaj mise sur son jeu robuste et physique pour faire sa place chez les pros.

First, il se voit éventuellement succéder à Ben Chiarot, puisqu’il possède tout de même un bon jeu offensif, de bonnes mains, un bon coup de patin et un tir redoutable. Y a-t-il encore de la « demande » pour ce genre de défenseurs chez le Canadien? Bien sûr que oui!


Second, si Xhekaj parvient à faire sa place à Montréal, ça signifiera aussi fort probablement la fin du projet Jayden Struble.

Struble a un an de moins que Xhekaj et il se définit comme étant sensiblement le même genre de joueurs que Xhekaj. Il retournera vraisemblablement à l’Université Northeastern l’an prochain et pourrait ensuite décider de marcher vers l’autonomie complète (et signer avec les Bruins?).

J’ai comme l’impression que le Canadien devra choisir entre Xhekaj et Struble… et que puisque Xhekaj est déjà sous contrat (et qu’il semble plus prêt pour le hockey professionnel), ce sera Xhekaj.

Il n’y aura pas 1001 places pour des défenseurs dont le principal atout est leur gabarit.

Je vous invite à lire le texte de Nicolas Cloutier dans son intégralité. On y retrouve des informations et des anecdotes intéressantes.

PLUS DE NOUVELLES