À bon prix, Maxim Lapierre ramènerait P.K. Subban à Montréal

Le contrat de huit ans et 72 millions $ que Marc Bergevin avait accordé à P.K. Subban à l’été 2014 vient finalement à échéance. Le défenseur avait connu de très bonnes années au début du contrat, alors qu’il avait été finaliste au Trophée Norris à deux reprises (2015 et 2018) et a aidé les Predators à se rendre en finale de la Coupe Stanley en 2017.

Mais il faut avouer qu’aujourd’hui, il n’est tout simplement plus le même joueur de hockey.

Sa dernière année à Nashville a été difficile et depuis son arrivée avec les Devils, la qualité de son jeu s’est grandement dégradée. Il a seulement inscrit 59 points en 189 parties avec le New Jersey et en trois saisons, il a cumulé un différentiel de -45.

Évidemment, le fait de jouer avec une équipe si mauvaise n’améliore pas sa cause, mais Subban n’a pas fait beaucoup pour aider les Devils.

Au moins, il continue à se démarquer pour son superbe travail dans la communauté.

Subban sera donc agent libre sans compensation et il semble que son aventure au New Jersey soit terminée.

(Crédit: Instagram)

Cette semaine, à TVA Sports, Dave Morissette a demandé à ses panélistes s’ils ramèneraient le défenseur à Montréal. Ils ont chacun offert des réponses très intéressantes.

Maxim Lapierre: S’il ne coute pas cher, pourquoi pas? Pour un cadeau aux partisans, peut-être puisqu’on aurait besoin de ça l’année prochaine à moins qu’on fasse des acquisitions majeures. S’il demande un gros salaire, la réponse c’est non. Le plan, c’est la reconstruction.

Alexandre Picard: Il faut bien entourer les jeunes. On a vu Wideman resigner au minium pour deux ans, c’est un défenseur droitier donc ça enlève une place. En même temps, tu veux faire jouer tes jeunes aussi. Je ne suis pas certain que ça cadre dans les plans de l’organisation.

Il est indéniable que le retour de Subban serait très apprécié par les partisans et la communauté. Il a marqué une génération de partisans du Tricolore et à ce jour, reste le joueur favori à avoir endossé l’uniforme du Canadien de plusieurs. Son échange a jeté un froid sur plusieurs qui, à ce jour, en veulent toujours à Marc Bergevin.

Pour redorer l’image de l’organisation aux yeux de plusieurs, ce serait certainement une réussite. Sur la glace, c’est toutefois autre chose. Subban n’est plus le joueur qu’il était et avec David Savard, Chris Wideman, Jeff Petry, il y a beaucoup de congestion du côté droit de la ligne bleue.

Même si Petry est échangé, il serait fort probablement remplacé par un autre droitier (Letang?). Il n’y aurait donc pas beaucoup de place pour le numéro 76 à Montréal.

Jacques Martin, qui a coaché P.K. lors de ses débuts à Montréal à 2012, a offert une réponse qui remet certainement les choses en perspective:

C’est un bon joueur de hockey, mais je pense que ses priorités ont peut-être changé. Se développer et devenir meilleur a peut-être pris une deuxième place avec ses activités. Il peut encore jouer dans la LNH, mais est-ce que c’est le joueur qui va aider les jeunes? Je pense qu’il a fait du bon travail avec les jeunes au New Jersey, mais reste à voir si c’est la direction vers laquelle l’organisation du Canadien veut aller.

Ce n’est certainement pas la première fois que des commentaires similaires à ceux de Subban ont été émis. Il est un des seuls joueurs (peut-être le seul) de la LNH qui met autant son image de l’avant. Il peut-être vu à la télévision, mais aussi dans toutes sortes d’événements ou galas. Dans des ligues comme la NFL, la NBA ou dans le soccer européen, des comportements similaires sont communs et même encouragés.

Mais au hockey, c’est autre chose et il semble que cela a toujours joué contre Subban. Est-ce que cela a eu un impact sur ses entrainements et sa carrière? Possiblement.

Personnellement, si j’avais eu à choisir entre Wideman et Subban, j’aurais choisi l’ancien gagnant du Trophée Norris. Son attachement pour Montréal et les partisans est indéniable et il a bien joué le rôle de grand frère au New Jersey.

Puis compte tenu de ses performances dans les dernières années et de la quantité d’argent qu’il a fait dans sa carrière, je serais surpris que Subban soit trop gourmand dans ses négociations cet été.

Sauf que ramener P.K. à Montréal, c’est ouvrir une boite de Pandore et recommencer un débat houleux…

En rafale

– Des changements à la formation du Rocket

– Il semble que le geste qu’Hofer a commis hier lui ait couté un départ.

– C’est TRÈS attendu.

– Des candidats qui « fit » bien à Philadelphie.

– Wow

PLUS DE NOUVELLES