Après 100 matchs dans la LNH, Cole Caufield a plus de buts que Guy Lafleur

Hier, Cole Caufield a marqué un but dans la victoire du Canadien. C’est via une superbe passe de son capitaine Nick Suzuki que le prolifique marqueur a trouvé le fond du filet.

Je pense que ce paragraphe-là pourra être utilisé souvent à l’avenir.

Je suis franchement impressionné par la capacité de Caufield à se démarquer. Un peu comme Alex Ovechkin, il arrive à se faire oublier à la hauteur des cercles et les seuls qui pensent à le surveiller, ce sont ses coéquipiers.

C’est tant mieux pour lui et cela lui permet d’engranger des buts, ce qu’il fait à un rythme que j’ai envie de qualifier « d’infernal » depuis le début de sa carrière avec le Canadien.

Ce qui est intéressant dans son cas, c’est qu’en oubliant les séries, Caufield a disputé son 100e match dans la LNH hier. C’est donc un beau chiffre rond qui permet de mettre en lumière à quel point il domine depuis son arrivée.

Dans les faits, il a 70 points, dont 40 buts. Ses 40 filets le placent au quatrième rang de l’histoire de la franchise (depuis 1929-2030, en fait) pour le plus de buts après 100 matchs dans la LNH. Seuls Maurice Richard, Jean Béliveau et Bernard Georffrion en ont plus.

35 des buts de Caufield ont été marqués sous Martin St-Louis (en 60 matchs), ce qui est un ryhtme intéressant.

Au total, avec 0.4 but par match, il est donc devant Guy Lafleur. Évidemment, on sait que le légendaire #10 a pris un peu plus de temps avant de prendre son envol et Caufield est mieux de se lever de bonne heure s’il veut coller les saisons de 50 buts comme l’a fait le #10.

Mais ce qui me marque le plus, c’est de voir qu’il est deux fois moins productif que le grand Maurice Richard. 80 buts en 100 matchs pour commencer sa carrière, c’est exceptionnel.

Pour les jeunes comme moi qui n’ont pas connu le Rocket, prenez Caufield, doublez sa production, donnez-lui des épaules à toute épreuve et ajoutez à tout ça le poids de toute une nation afin de se libérer de l’emprise des anglais. C’était ÇA, le Rocket.

La prochaine étape, dans le cas de Cole Caufield, sera de s’assurer de ses services à long terme. Après tout, ce sera une distraction de moins pour lui, mais aussi pour le club.

Pierre LeBrun rapporte que Pat Brisson et le Canadien ont des conversations préliminaires pour le moment.

LeBrun rapporte aussi, à la surprise générale de personne, que Pierre-Luc Dubois a intéressé le Canadien et que Montréal va continuer de s’intéresser à la candidature du Québécois dans le futur.

LeBrun n’est pas le premier à parler du début des négociations avec Caufield puisque le sujet est d’actualité en ville, mais il est bien de voir l’un des meilleurs de sa profession rapporter une telle nouvelle.

PLUS DE NOUVELLES