Antoine Roussel (qui joue en Arizona) n’est pas convaincu par le projet de l’aréna de 5000 places

Ça a été la grosse nouvelle de la journée hier : les Coyotes de l’Arizona, qui ne pourront pas jouer au Gila River Arena l’an prochain, envisagent la possibilité d’aller s’établir pendant quelques années dans les installations de l’université de l’État de l’Arizona.

Le seul problème, c’est qu’on parle d’un aréna qui ne peut accueillir que 5 000 personnes. Encore pire : ça pourrait même se situer autour de 3 200 places, des rénovations étant nécessaires pour accueillir des matchs de la LNH.

Évidemment, c’est quelque chose qui sera difficile à vivre pour les Coyotes. Ils accueillent actuellement 11 000 personnes par match (selon ce qu’ils déclarent) et ils manquent déjà d’argent. Coupez ça de plus de la moitié et ça a des allures de recette pour un éventuel désastre.

Parlant de ce projet, Antoine Roussel était de passage à l’émission JiC hier soir, et il a accepté de répondre à quelques questions sur le projet.

Et même si Roussel est bien conscient que c’est un sujet sensible (d’autant plus qu’il joue pour l’équipe en question), il y a une partie de sa réponse qui veut vraiment tout dire :

C’est certain que, à long terme, je trouve que ce n’est pas viable. – Antoine Roussel

Roussel explique qu’avec un aréna à capacité aussi limitée, ça forcerait les joueurs à payer encore plus d’escrow, quelque chose que les joueurs n’aiment évidemment pas. Déjà que l’Arizona n’était pas une destination prisée par les agents libres, ce sera encore moins le cas si le projet va de l’avant.

Et parlant de ce projet, il y en a un qui avait son grain de sel à ajouter sur la question : Brad Marchand. Selon lui, si les Coyotes veulent remplir un aréna de 5 000 places, ils devront donner 4 500 billets gratuitement pour le faire.

Je comprends que c’est le personnage, mais je ne sais pas si cette petite pointe à l’endroit des partisans est nécessaire. À la limite, il peut s’en prendre à l’organisation ou au projet directement, mais les partisans ne méritent pas forcément ça. C’est mon opinion, du moins.

Bref, on verra si le projet ira de l’avant, mais si les joueurs actuels des Coyotes ne sont pas convaincus, ça n’augure pas bien. Vraiment pas, même.

PLUS DE NOUVELLES