André Tourigny aurait aimé pouvoir être l’entraîneur de Christian Dvorak

Depuis que Christian Dvorak est arrivé à Montréal, énormément de gens qui ont eu la chance de le côtoyer ont été on the record pour vanter le nouveau centre du Canadien. Encore aujourd’hui, un autre de ses anciens coéquipiers, Jason Demers a été en ondes au 91,9 Sports pour parler en bien de D-Vo.

Bref, on sent que le gars a été apprécié partout où il est passé. Craig Morgan (qui couvre les activités des Coyotes) parlait de lui comme d’une personne au tempérament calme mais qui sait se faire apprécier de ses coéquipiers.

Et c’est pas mal ce que je perçois aussi. Il a l’air d’un gars assez tranquille, mais qui n’est pas « isolé » pour autant.

Une autre facette de sa personnalité qui ressort beaucoup, c’est qu’il est un vrai professionnel. Il semble dédié à sa carrière et il se concentre sur tous les petits détails pour être le meilleur joueur possible.

Alors qu’il était en entrevue au 91,9 Sports ce matin, André Tourigny, l’entraîneur-chef des Coyotes, a confirmé ce dernier point. En fait, il a affirmé quelque chose que j’ai trouvé très intéressant : il aurait vraiment aimé pouvoir le coacher en Arizona.

Pour justifier ses propos, Tourigny a répété ce qu’on a beaucoup entendu au sujet de Dvorak : il est un gars dédié qui est responsable défensivement, peut être une menace offensive et il est un vrai professionnel.

Il a terminé son bref portrait du centre avec la phrase suivante :

C’est le genre de gars que tu veux dans ton alignement – André Tourigny

Quand même!

Évidemment, il n’aura pas eu la chance de le côtoyer régulièrement étant donné qu’il est entré en poste plus tôt cet été et que Dvorak était en vacances, mais on sent qu’il est réellement déçu de ne pas avoir la chance de compter sur un gars comme Dvorak.

Mais bon, le malheur des uns fait le bonheur des autres, et je suis assez convaincu que les partisans du CH ne tarderont pas à apprécier Dvorak.

Un autre gros morceau des Coyotes qui quitte avant même le début de la saison, donc, et un autre joueur qu’André Tourigny n’aura pas la chance de diriger cette année, malheureusement.

Mais, visiblement, une belle prise de la part de Marc Bergevin.

En rafale

– Est-ce qu’ils passeront enfin à la prochaine étape?

– Il veut le faire en l’honneur du défunt Matiss Kivlenieks.

– Les Sharks embauchent John MacLean comme entraîneur-adjoint.

– Fort intéressant.

– Nouvelle équipe pour Le’Veon Bell.

PLUS DE NOUVELLES