Allégations d’inconduite sexuelle : après Ian Cole, un membre du club-école des Oilers

Hier soir, un tweet anonyme a commencé à faire son chemin sur les réseaux sociaux. On y voyait un message d’un compte Twitter nouvellement créé dans les dernières semaines.

Dans le tweet, on peut y lire qu’à l’époque où la femme était mineure, Ian Cole (aujourd’hui âgé de 33 ans et membre du Lightning) aurait eu des relations sexuelles avec elle contre son gré. Il savait, selon la présumée victime, qu’elle était mineure.

Pendant plusieurs années, il l’aurait harcelé.

Les faits datent d’il y a plusieurs années. Aujourd’hui, la présumée victime est une adulte qui a décidé de parler publiquement et elle a aussi décidé d’identifier les Hurricanes via un hashtag. On parle de son équipe de 2021-2022.

Ian Cole a donc été suspendu (avec salaire) pendant l’enquête de la LNH.

Le Lightning (avec qui il n’a pas encore joué un seul match de saison régulière) va collaborer à l’enquête et, pour l’instant, rien de plus ne sera dévoilé sur le sujet de manière publique.

Si le tout est vrai, Cole mérite de perdre son emploi. Ceci dit, en ce moment, il est impossible de savoir si les allégations sont bel et bien fondées puisque c’est basé sur un tweet anonyme. Attendons les résultats de l’enquête avant de se prononcer.

Vous comprendrez que le principal intéressé a démenti les allégations, ce qui n’est pas une surprise.

Le défenseur américain n’est cependant pas le seul qui, hier, a vu des allégations mettre sa carrière en péril puisqu’à Bakersfield (club-école des Oilers), une situation semblable a eu lieu.

Un trainer des Condors, Chad Drown, aurait aussi contacté une personne mineure et aurait commis un crime sexuel en Californie. Il a perdu son emploi et les Oilers supportent la décision des Condors. Est-ce le début d’une nouvelle vague de dénonciations dans le monde du hockey?

Évidemment, ce n’est pas la première fois que le monde du hockey est éclaboussé par des allégations de nature sexuelle. On peut penser, dans les dernières années, à toute la situation entourant les Blackhawks de 2010.

Et plus près de chez nous, tout ce qui entoure Hockey Canada continue de faire jaser.

D’ailleurs, en comparant les dossiers de Hockey Canada (où l’on sait que plusieurs joueurs auraient été impliqués dans un cas d’agression sexuelle) et ceux qui sont sortis hier (Ian Cole et Chad Drown), on se rend compte que ce n’est pas géré de la même façon.

Après tout, la LNH n’a pas suspendu aucun joueur d’Équipe Canada junior (alors qu’on peut penser qu’elle connait l’identité des fautifs), mais les deux autres hommes ont déjà des impacts moins de 24 heures après la sortie des allégations.

Pourquoi? Parce qu’il y a publiquement des noms à parler dans le dossier, ce qui fait en sorte que certaines entités veulent protéger leur image. Y a-t-il un vrai désir de changement?

Permettez-nous d’en douter.

PLUS DE NOUVELLES