Alexis Lafrenière est encore boudé par son entraineur

Les Rangers de New York avaient pris une décision controversée il y a quelques semaines lorsqu’ils avaient laissé de côté Alexis Lafrenière pour un match.

Gérard Gallant, l’entraineur-chef de l’équipe, avait par la suite expliqué qu’il voulait reposer son jeune joueur de 20 ans puisqu’il semblait fatigué.

Mais voilà que l’utilisation de l’attaquant québécois fait encore jaser. En effet, Lafrenière a été le joueur le moins utilisé par son équipe lors du deuxième match de leur série contre les Penguins de Pittsburgh jeudi soir.

Il a seulement été sur la glace pour 10:04 dans cette rencontre que les Rangers ont remportée 5-2. Comme noté par TVA Sports, cela est moins que Ryan Reaves qui a joué 10:19.

Considérant le gigantesque gap de talent entre les deux, cela est plutôt surprenant.

L’ailier québécois avait aussi très peu joué lors du premier match de la série alors qu’il avait été le troisième joueur le moins utilisé par Gallant.

À noter que Lafrenière a terminé la saison avec six points, dont quatre buts, en sept matchs après avoir été laissé de côté par son instructeur.

Il faut avouer que la relation entre le premier choix au total en 2020 et son organisation est plutôt bizarre. Rappelons qu’en mars dernier, il s’était fait interdire de s’adresser aux médias québécois en français.

Pour un jeune joyau qui est supposé faire partir du futur de l’équipe, c’est très étrange.

Bien qu’il connait un début de carrière un peu décevant avec 52 points en 135 matchs, Lafrenière est encore très jeune. Le talent lui sort par les oreilles et il a connu une belle progression cette saison en inscrivant 19 buts.

Malgré sa maigre utilisation en séries, il réussit tout de même à se démarquer à l’aide de son jeu physique.

Il toutefois comprendre que New York veut gagner maintenant. C’est entre autres pour cela que les jeunes comme Lafrenière, Kaapo Kakko et Filip Chytil voient un peu moins de temps de glace ces jours-ci.

Mais la relation Lafrenière-Rangers sera définitivement à suivre dans les prochains mois et années.

Est-ce-que les facteurs énumérés plus haut pourraient inciter le jeune québécois à demander un changement d’air?

Rappelons qu’il y a quelques mois, Stéphane Leroux avait suggéré que le Canadien devrait faire son acquisition.

En rafale

– Très impressionnant

– Analyse de la situation pour le moins intéressante…

– Jones avait mené Ohio State à un championnat de la NCAA en 2015.

– Un circuit de 450 pieds pour Acuna… malgré une perte d’équilibre!

– Scène terrifiante à Boston alors qu’un employé sort sur une civière après que la baie vitrée soit tombée sur lui.

PLUS DE NOUVELLES