Alexander Romanov connaît une éclosion offensive loin de Montréal cette saison

Même si Alexander Romanov n’est pas resté à Montréal très longtemps, il a tout de même marqué les partisans lors de ses deux saisons en ville. Vendu avant son arrivée comme l’un des plus beaux espoirs de l’organisation à la ligne bleue, Romanov a rapidement gagné sa place dans le cœur des partisans grâce à ses monstrueuses mises en échec et son sourire contagieux.

Un sourire et une bonne humeur qui l’ont d’ailleurs suivi à New York.

Mais ce soir, Romanov sera sur la glace avec le Canadien, sauf qu’il portera le chandail adverse, soit celui des Islanders. Le défenseur affrontera son ancienne équipe pour une première fois en carrière, lui qui a été échangé le soir du dernier repêchage.

Ceci dit, il ne voit pas la rencontre de ce soir comme un match particulièrement spécial. Il se concentre sur le fait qu’il est désormais avec les Islanders et il veut surtout aider son club à freiner une vilaine séquence de quatre défaites consécutives.

Mais justement, qu’est-ce que Romy fait de bon avec les Islanders cette année? En fait, il est encore le même défenseur physique qu’il a toujours été, lui qui vient au 13e rang de la LNH pour les mises en échec chez les défenseurs cette saison avec ses 105 coups d’épaule.

Il joue plus de 20 minutes par match et il a un gros rôle sur le top-4 des Islanders. Ce soir, il devrait jouer sur la deuxième paire de l’équipe à la gauche de Scott Mayfield.

Et quand il est sur la glace, ses adversaires doivent être prêts à se faire frapper. Jake Evans et Joel Edmundson, qui l’ont côtoyé à Montréal, ont insisté à ce sujet auprès de leurs jeunes coéquipiers qui n’ont pas côtoyé Romanov à Montréal.

Or, ce qui est nouveau chez Romanov cette saison, c’est sa production de points. Il a déjà inscrit 14 points en 43 matchs cette saison, ce qui n’est pas une mauvaise récolte pour un gars qui n’est pas le plus offensif à la base.

À titre comparatif, il n’avait inscrit que 19 points en 133 matchs dans l’uniforme du Canadien. C’est une amélioration notoire.

Bref, ça semble bien aller pour Romanov à New York. La bonne nouvelle, c’est que le gars acquis par le CH en retour, Kirby Dach, fait lui aussi très bien, et Arber Xhekaj (13 points et 122 coups d’épaule en 40 matchs) comble assez bien le trou laissé béant par la perte de Romanov. J’aimais énormément le Russe, mais avec un gars comme Xhekaj qui est capable de faire sensiblement la même chose que lui, aller chercher Dach était une bonne idée.

J’ai bien hâte de revoir Romanov à l’œuvre ce soir, et je m’attends à le voir frapper comme un train. Comme il le faisait à Montréal, en gros.

En rafale

– Geoff Molson revient sur la sélection de Juraj Slafkovský au premier rang lors du Raw Knuckles Podcast.

– Anthony Duclair s’approche tranquillement d’un retour.

– Des nouvelles de Byron Froese.

– Shayne Gostisbehere sera-t-il échangé d’ici le 3 mars prochain?

– Ils n’ont pas fait les séries depuis 2006, mais les Kings de Sacramento sont en forme cette saison. Mon texte sur la saison de l’équipe.

PLUS DE NOUVELLES