Alexander Radulov pourrait/devrait être échangé d’ici le 21 mars

Tout partisan du Canadien qui se respecte se souviendra longtemps de l’été 2017, alors qu’Alexander Radulov a préféré le Texas au Québec. Disons qu’il y a moins de gens pour lui en vouloir aujourd’hui qu’à l’époque…

Radulov, qui avait accepté après quatre saison passées dans la KHL, de signer un contrat d’un an avec le Canadien (5,75 millions $), était semble-t-il à deux doigts de s’entendre avec Marc Bergevin alors qu’il allait devenir joueur autonome sans restriction.

À un certain moment donné, Martin McGuire avait même annoncé que c’était fait, que Radulov s’était entendu sur les termes d’un contrat de trois ou quatre saisons avec le Tricolore.

On a eu du fun avec lui à Montréal.
(Crédit: Twitter/capture d’écran)

Mais vous connaissez la suite. Radulov a préféré signer un contrat quasi identique à celui que lui offrait le Canadien… mais dans un état américain où le taux d’impôt est beaucoup moindre qu’au Québec.

S’en était suivi la fameuse phrase de Marc Bergevin « si tu veux de la loyauté, achète-toi un chien! »

Nous voilà près de cinq ans plus tard.

Radulov (35 ans) écoule actuellement la dernière année de son contrat le liant aux Stars (cap hit de 6,25 millions $, salaire réel de 4,65 millions $…

Et tout indique que ce sera sa dernière au Texas!

Le vétéran ailier russe – qui n’a pas été en mesure d’affronter le Canadien la semaine dernière en raison du variant Omicron – ne connaît VRAIMENT pas une bonne saison. Il n’a récolté qu’un but et 12 mentions d’aides en 33 rencontres en 2021-22… en plus d’afficher un différentiel cumulatif de moins-11.

Rappelons que Radulov a raté presque toute la saison 2020-21 en raison d’une blessure. Il était tout de même parvenu à inscrire 12 points en 11 matchs l’an dernier.

Il s’entraîne présentement à l’aile droite du troisième trio des Stars. Non, Radulov et Rick Bowness (entraîneur-chef) ne semblent pas filer le parfait bonheur l’un avec l’autre.

Les Stars se battent présentement pour une place en séries (21-16-2, quatrièmes dans la division Pacifique) et ils ne misent pas du tout sur Radulov pour les y conduire.

Hier soir à Philadelphie, Radulov n’a eu droit qu’à quatre shifts normaux en troisième période. Pourtant, il avait une mention d’aide, un différentiel de plus-2 et trois tirs au but au compteur.

L’explication de Bowness devant les médias? Semble-t-il que Radulov ne jouait pas assez bien.

Je veux bien croire que Radulov n’avait pas récolté un seul point lors des cinq matchs précédents et que son dernier (et seul) but remonte au 27 octobre dernier… reste qu’il ne semblait pas mauvais hier.

Des chroniqueurs suivant les activités des Stars sont convaincus que Radulov sera échangé à la date limite des transactions, même si les Stars seront peut-être acheteurs.

SVP, ne faites aucun lien entre Radulov et le Canadien. Won’t happen.

Il y a certes quelques formations qui seront intéressées à Radulov si son nom est bel et bien placé sur le marché des transactions au cours des prochaines semaines, mais le Canadien n’en fait pas partie. Il ne fit à aucun niveau avec les plans à court et à long terme actuellement chez le Tricolore.

PLUS DE NOUVELLES