Alex Ovechkin et Joe Thornton se battent pour la même chose | Tu ne gagnes pas avec Mike Ribeiro | En rafale

Bon dimanche de la fêtes des mères à tous et à toutes!

Il y avait trois duels au sein de la Ligue nationale hier et celui qui m’intéressait le plus était celui qui opposait les Caps aux Penguins. Toutefois, les Blues, les Stars, les Sharks et les Predators étaient aussi en action.

Ken Hitchcock est en train de gagner son pari
Les Blues sont en train de se tailler une place parmi le carré d’as puisqu’ils sont en train de réussir un exploit en poussant le Stars vers la porte de sortie. Je l’ai mentionné régulièrement et je le souligne à nouveau : je ne trouve pas que les Stars, malgré une saison extraordinaire, ont les éléments afin de rivaliser longuement en séries. Le jonglage des gardiens n’a jamais donné de résultats « positifs » en séries, Tyler Seguin est sur les lignes de côté et la défensive manque clairement de profondeur.

Chez les Blues, avoir envoyé les Champions de la coupe Stanley vers la saison morte leur a donné un surplus d’énergie et ils sont en train de se faufiler vers la finale de l’Ouest. Les Blues sont guidés par deux gars de caractère et deux leaders exemplaires : David Backes et Troy Brouwer. Dans ce gain de 4 à 1, Backes a obtenu une mention d’aide et il a distribué 4 mises en échec. Pour ce qui est de Brouwer, il a marqué son 4e des présentes séries et il a donné 3 coups d’épaule.

Cette fois-ci, ce sont Robby Fabbri et Paul Stastny qui se sont distingués offensivement en récoltant 1 but et une passe chacun. Le mal-aimé de Hitchcock, Vladimir Tarasenko, n’a passé qu’un peu plus de 16 minutes sur la surface glacée…

Brian Elliott s’est bien dressé, mais les Stars ont clairement manqué certaines opportunités.

Les Stars ont tout essayé, mais en vain…

Faits saillants de la rencontre ici :

https://www.youtube.com/watch?v=Y1fXQwvdP9g

Les Caps se sont imposés devant une vague rouge en feu
C’est encore Alex Ovechkin qui a pris les choses en main en marquant rapidement, en avantage numérique, le premier but des siens et son 5e des éliminatoires. Les Caps sont toujours vivants et ils le sont plus que jamais!

Le Tsar veut chasser cette maudite réputation de « perdant » qu’on lui attache depuis pratiquement une décennie et il l’a encore démontré hier en étant le meilleur joueur sur la surface glacée.

Ovie a été grandement appuyé par son cerbère, qui devrait décrocher sans problème le trophée Vézina, Braden Holtby.

Pour ce 5e duel, que les Caps se devaient absolument de gagner, Barry Trotz avait brassé sa salade de fruits un tantinet. Afin de brasser Evgeny Kuznetzov, Trotz lui a donné T.J. Oshie et Alexander Ovechkin comme ailiers et ç’a porté les fruits souhaités puisque ce trio a été le meilleur des rouges. Oshie a même relancé Brouwer en inscrivant son 5e des séries.

Justin Williams a, quant à lui, tourné sur la 3e unité puisqu’il n’était pas en mesure de s’imposer sur la 2. Il a finalement enfilé son 2e (seulement) de ce tournoi printanier. L’odeur du printemps qu’appréciait tant Williams est-elle en train de lui puer au nez?

Même si les Penguins ont dominé le match au chapitre des tirs (31 c. 19) ce sont les Capitals qui ont profité de la « chance » cette fois-ci en raflant les honneurs du match 3 à 1… et force est d’admettre que Matt Murray est humain.

Faits saillants de la rencontre ici :

https://www.youtube.com/watch?v=20GFBJxF64g

Les Requins ont dévoré les félins
Mike Ribeiro a fait mal à son équipe en étant inséré dans la formation, mais il a fait encore plus mal en écopant de 10 minutes de mauvaise inconduite. Un Ribeiro dans les matchs qui comptent, tu ne gagnes pas avec ça.

Pekka Rinne n’a pas gardé un grand match et les Predators n’étaient pas aussi déterminés que la rencontre au préalable. Ils ont mal géré leur niveau d’émotion…

Du côté des Sharks, le capitaine s’est encore imposé en marquant 2 buts. Maudit que la décision de broder cette lettre de noblesse sur le chandail de Joe Pavelski a été la meilleure de cette organisation. Il guide ses troupes comme un grand capitaine et un scénario différent est en train de s’écrire pour les Sharks de San Jose.

https://twitter.com/myregularface/status/729146013038977024

Patrick Marleau (2 points), Joe Thornton (2 points), Joonas Donkoi (2 points) et Justin Braun (2 points) se sont également imposés offensivement afin de permettre aux siens de décrocher un 3e gain dans cette série par le pointage convainquant de 5 à 1. Les Sharks ne sont plus qu’à une victoire de la finale de l’Ouest… et Thornton est en train de démontrer qu’il n’est pas juste un perdant.

Si les Preds souhaitent rebondir, Pekka Rinne et Filip Forsberg devront offrir de meilleures performances. En plus de ça, Peter Laviolette devra renvoyer Mike Ribeiro sur la galerie de presse s’il désire éloigner le poison de la surface glacée.

Faits saillants de la rencontre ici :

https://www.youtube.com/watch?v=kteoTPItef8

En rafale
– Il n’y a qu’un seul match au programme aujourd’hui :

Est-ce que le Lightning parviendra à envoyer les Islanders sur les gazons verts?

– Les Huskies de Rouyn-Noranda ont démontré beaucoup de caractère suite à l’épisode décevant que l’on connait tous (la fuite de produit) en rossant les Cataractes de Shawinigan 4 à 1. Les Huskies mènent cette série finale 2 à 0 et ils disputeront leurs deux prochains matchs (aujourd’hui et mardi) du côté de Shawi.

Aux Mondiaux, le Canada a planté la Hongrie 7 à 1… Je pense qu’ils auraient pu les varloper davantage, mais bon. Brendan Gallagher n’a décroché aucun point dans cette rencontre et Michael Matheson a été le meilleur du Canada avec 3 points.

La Russie a également eu le meilleur sur le Kazakhstan en remportant les honneurs du match 6 à 4. Pavel Datsyuk a récolté 2 passes, mais le meilleur chez les joueurs russes a été Anton Belov qui a amassé 4 points.

– Je vous rappelle que le Wild du Minnesota n’a pas tardé à voler Bruce Boudreau aux autres organisations se cherchant un entraîneur-chef. Donc, le Wild gagnera en saison régulière et il « chokera » en séries?

J’ai hâte de voir qui ramassera les postes à Calgary et à Ottawa, moi.

– Pour les fans de l’Impact de Montréal, votre équipe a fait match nul de 4 à 4 contre le Crew FC de Columbus. Ce fut toute une remontée de l’Impact… Drogba a marqué un but et Piatti a réalisé un doublé.

PLUS DE NOUVELLES