À mes yeux, Jonathan Drouin vient de subir une injustice

EOTP s’amuse à créer un top-25 des meilleurs espoirs ou joueurs du Canadien en bas de 25 ans. Jusqu’à présent, leur classement peut ressembler au mien un tantinet… jusqu’à la position numéro deux. Je m’attendais vraiment d’apercevoir Alex Galchenyuk à cet échelon. Cependant, à ma grande stupéfaction, c’est Jonathan Drouin qui y siège. What?

Je m’excuse, je suis simplement incapable de comprendre… et ce n’est pas parce que le 92 du Canadien porte le même nom de famille que moi derrière son chandail. Ce qui peut justifier ce classement est peut-être les 30 buts que Chucky a marqués en 2015-16. Sur la patinoire, Drouin est plus dynamique et électrisant que Galchenyuk. Je n’enlève absolument rien au numéro 27 du Tricolore, il demeure, à mon sens, un joueur rempli de talent. Mais… l’intelligence de Drouin sur la glace n’a pas d’égal.

Galchenyuk a certes plus d’expérience et de millage dans le show que la nouvelle coqueluche du bleu-blanc-rouge, mais il n’a pas plus d’up-side offensif et de talent brut. Ça, je n’achète pas. Je dois avouer que je demeure impatient de lire le billet qui sera composé au sujet d’Alex Galchenyuk et de la position numéro un. Qu’a-t-il de plus de Drouin pour mériter cette position convoitée?

Au moment d’écrire ces lignes, on ne se pose aucune question au sujet du Québécois, il sera du top-6. Dans le cas de Galchenyuk, c’est toujours nébuleux et on ne sait toujours pas où Claude Julien l’emploiera. Encore sur la 4? Je ne crois pas, mais bon…

PLUS DE NOUVELLES