12 M$ par année pour Cole Caufield?

Martin St-Louis est en poste depuis maintenant 82 matchs. Et au cours des 82 parties, Cole Caufield ne s’est jamais absenté,

On a donc un échantillon intéressant pour juger du fait que 48 de ses 53 buts dans la LNH (saison régulière seulement) ont été marqués sous St-Louis. C’est un rythme très intéressant.

Cette saison, en 45 matchs, il a marqué 26 fois, ce qui donne une projection de 47.3 buts. C’est proche de 48, ça.

On peut donc affirmer que depuis le changement d’entraîneur, peu importe comment on le calcule, Caufield est un marqueur de 47 ou 48 buts par saison avec le Canadien, qui tient à prolonger son contrat à long terme.

Mais bon. Il faut quand même trouver un terrain d’entente pour signer un contrat, ce qui ne sera pas exactement de la tarte. Après tout, le joueur ne veut pas signer un contrat qui deviendrait l’aubaine de la LNH dans cinq ou six ans.

Et de l’autre côté, la direction du Canadien de Montréal ne veut pas devenir prisonnière du prochain contrat de Cole Caufield et avoir les mains liés quand vient le temps de bouger.

Quelle est la solution?

Selon ce que Guillaume Latendresse a déclaré hier soir à La Poche Bleue, il accepterait de donner pas moins de 12 M$ par année à Caufield pour les huit prochaines années s’il arrive à en marquer 50 cette année.

Pourquoi? Parce qu’un marqueur, ça se paie.

Et dans l’optique où Nick Suzuki a signé avant que le cap salarial ne monte, on ne peut pas vraiment le prendre en considération. Il faudra juger Caufield selon les prix du marché aujourd’hui.

Clairement, quand on écoute ce que Guillaume Latendresse pense de Cole Caufield, on se rend compte qu’il adore vraiment le jeune joueur. Et comme l’alcool a tendance à faire sortir la vérité…

Il considère qu’il a « ce petit quelque chose », qu’il est l’un des meilleurs marqueurs de la LNH pour trouver la faille du gardien adverse et que s’il entre dans le groupe des marqueurs de 50 buts, il aura des arguments pour se faire payer.

Mieux encore?

Il considère qu’entre Auston Matthews et Caufield, le #22 du CH est le meilleur joueur. À choisir entre les deux, il aimerait mieux prendre Caufield dans son équipe puisque Matthews ne fait pas la différence.

Combien de séries Matthews a gagné? Et Caufield? – Latendresse

Il est vrai que Caufield a eu un beau rôle (pour une recrue) dans la run vers la finale. Il est aussi vrai que Matthews n’a jamais gagné une seule ronde en séries. Mais quand même : le centre des Leafs a marqué 60 fois l’an passé, malgré tout.

Aux yeux de Tender, le fait que Caufield marque « sans deuxième ailier stable sur son trio » est impressionnant. Ce l’est plus, pour lui, que ce que Matthews fait en étant bien entouré.

J’ai le sentiment, comme l’a dit Maxim Lapierre, qu’il existe un juste milieu au niveau des propos de Latendresse, notamment pour le salaire. « Il ne signera pas à 12, mais il ne signera pas à 8 non plus ».

Il est vrai qu’un juste milieu est peut-être réaliste (s’il atteint le plateau des 50 buts, qui n’a été atteint que par quatre gars l’an passé). Après tout, il n’est pas le joueur le plus complet de la LNH… mais pour citer Bob Bissonnette : le plus important, c’est de la mettre dedans.

En rafale

– Dossier à suivre.

– Il devrait avoir droit à un match.

– Normal.

– Le CH va donc perdre.

– Beau moment.

PLUS DE NOUVELLES