Zach Werenski voit Cole Caufield marquer 40 buts cette année

Après 16 matchs de joués, Cole Caufield présente une récolte de 9 buts et 7 passes. Si on vous demandait de noter son rendement jusqu’à maintenant, quelle réponse donneriez-vous?

On sait que la spécialité du jeune est de marquer des filets. C’est ce qu’il sait faire de mieux, alors qu’il a enfilé l’aiguille à plusieurs reprises dans tous les niveaux qu’il a évolué depuis qu’il est tout jeune. S’il garde le rythme, il terminera la saison avec un total de 46 buts. Est-ce un peu poussé dans l’optique où il en est à sa deuxième saison complète dans la LNH? Pas pour autant. Du moins, pas du point de vue de Zach Werenski.

Le défenseur des Blue Jackets (qui ratera le reste de la saison, d’ailleurs) est bien placé pour parler. Pourquoi? Parce que les deux gars sont de bons amis et qu’ils se côtoient régulièrement durant l’été puisqu’ils s’entraînent ensemble. Werenski, un peu comme l’avait prédit Trevor Zegras l’an passé, n’y est pas allé de main morte et a affirmé que Caufield peut en marquer 40 cette année. Rien de moins.

Ce n’est pas fou pour autant. Cole Caufield joue présentement avec la confiance d’un gars inarrêtable et cela se transmet par son rendement sur la patinoire. Il lance au filet, il est impliqué, il est souvent bien positionné en zone offensive et a beaucoup de chances de marquer.

Généralement, lorsqu’un joueur applique ces aspects-là à sa game, il se donne de bonnes chances d’être productif. Et ça, c’est sans parler du fait qu’il puisse compter sur un excellent fabricant de jeu en Nick Suzuki.

J’écrivais, dans un texte au début du mois d’octobre, que je m’attendais à ce que Cole Caufield explose offensivement cette année… Et qu’à l’image de Werenski, je le voyais marquer 40 buts en 2022-2023. C’est exactement ce qui se produit en ce moment, et c’est tout à l’honneur du joueur. Il semble avoir trouvé la recette idéale afin de produire de façon constante et visiblement, il est plaisant à voir aller.

La saison est encore jeune, toutefois. Je touche du bois, mais n’écartons pas la possibilité de voir le jeune entrer dans une période plus difficile cette année. Et n’écartons pas non plus la possibilité de le voir se blesser, ce qui serait évidemment malheureux.

Mais présentement, les astres sont enlignés afin qu’il connaisse toute une campagne. Et on s’entend : qu’il en marque 30, 35, 40 ou 45… Au final, on devra être satisfait de son rendement puisqu’il dispute sa deuxième saison complète dans la LNH.

En rafale

– Sam Gagner obtient la chance de se faire valoir sur le premier trio des Jets.

– Effectivement.

– Les détails sur le congédiement de Steve Hartley.

– Avis aux intéressés :

– Zach Collaros était absent de l’entraînement des Bombers aujourd’hui.

PLUS DE NOUVELLES