Une suite logique pourrait mener Michel Therrien vers les Islanders

Michel Therrien est maintenant sans emploi puisque son contrat avec le Canadien est venu à échéance (ou viendra à échéance) en juin 2018, qui est cette année. L’ancien pilote des Canadiens de Montréal, qui avait paraphé un pacte de quatre ans en juin 2014, agissait comme « dépisteur » depuis sa mise à pied en février 2017. Puis, recruteur, ce n’était qu’un nom qu’on lui attachait, il ne faisait pas réellement le boulot d’un recruteur. Comme on dit, il est à l’emploi du Canadien jusqu’au moment où son contrat se terminera.

À Vegas, c’est son ancien adjoint, Gerard Gallant, qui a décroché l’emploi. En Floride, on a opté pour Bob Boughner. Puis là, à New York, chez les Islanders, Lou Lamoriello se cherche un pilote pour diriger un club qui peine à trouver son identité depuis que Garth Snow tient les guides. Désormais, c’est Ti-Lou qui les tient et le visage du club changera fort probablement.

Certains avancent le nom de Jacques Lemaire, mais celui-ci est âgé de 72 ans et son désir de se ramasser derrière un banc de la Ligue nationale n’y est certes pas très élevé (selon moi). Lamoriello est proche de Lemaire et Lemaire est proche de Therrien. Peut-être que l’équation pourrait se tenir à partir de là. Lou demande à Jacques qui voit-il pour diriger son équipe et Coco suggère Therrien. Ça se tient cette supposition de Tony Marinaro.

L’homme de 53 ans, malgré ses défauts, a une feuille de route très reluisante. On parle d’un gars qui a récolté 406 gains derrière un banc de la Ligue nationale. D’autant plus qu’il est reconnu pour prendre une formation au sol et la remonter en quelque temps et quelques tours de magie.

PLUS DE NOUVELLES