Une fille de 14 ans affiche de meilleures statistiques que Juraj Slafkovsky au même âge (dans la même ligue)

Lorsqu’il évoluait dans la ligue de Slovaquie U16 à 14 ans, Juraj Slafkovsky dominait. L’attaquant du Canadien amassait un peu plus de deux points par match.

Ses 54 points, dont 30 buts, en 23 matchs sont très impressionnants. Par contre, il y a une jeune fille de 14 ans dénommée Nela Lopusanova qui fait tourner bien des têtes par les temps qui courent. Il y a quelques jours, elle avait même inscrit un but Michigan dans un Championnat mondial féminin U18. Il s’agissait du premier Michigan filmé marqué par une femme.

Cette même fille – dans la même ligue que Slaf au même âge – récolte les points avec une cadence de fou, si bien qu’elle a un meilleur ratio de points par match que le 20 du Canadien.

Lopusanova compte 31 points en 10 matchs dans une ligue d’homme, ce qui lui fait un total de 3,1 points par match. Impressionnant quand même! La jeune compatriote de Slafkovsky vient de terminer le CMJ féminin avec 10 points en quatre rencontres.

Évidemment, ce ne sont pas les statistiques d’il y a quatre ans qui ont fait en sorte que le CH a jeté son dévolu sur Slafkovsky lors du repêchage de 2022. Je doute donc que Lopusanova atteigne la LNH, contrairement à ce que certains pensent. Il faut arrêter de lui mettre de la pression inutile et de lui demander d’accomplir l’impossible.

Marie-Philip Poulin, aussi, a eu des chiffres incroyables dans le hockey mineur, mais elle était aussi à des années-lumière de la LNH. Lopusanova est spectaculaire, mais elle n’aura jamais le gabarit pour rivaliser dans la meilleure ligue d’adulte (d’hommes) au monde. En ce moment, elle est 5 pieds 7 pouces, 146 livres. C’est « seulement » 28 livres de moins que Cole Caufield. C’est vrai qu’elle n’a que 14 ans, mais pourrait-elle grandir un peu plus d’ici ses 18 ans? Slafkovsky est 6 pieds 3 pouces, 238 livres, lui.

Évidemment, la Slovaque pourrait devenir la première joueuse de l’histoire à être repêchée dans la LNH. Son année de repêchage est en 2026. Même si je doute de ses chances, je lui souhaite fortement de briser la cage de verre. Pour les plus optimistes d’entre vous, la voyez-vous vraiment patiner sur la même glace qu’un gars comme Ryan Reaves? Il faut se mettre à l’évidence que l’idée de la voir dans la grande ligue est vraiment farfelue.

Chose certaine, elle deviendra une très grande joueuse, je n’en doute même pas.

En rafale

– Le Rocket écrasé.

– Pas pire.

– C’était prévu.

– Max Domi veut rester à Chicago. [HockeyFeed]

– Bien dit.

 

PLUS DE NOUVELLES