Une fille accuse Jonathan Drouin de faire partie d’un gang criminel de harceleurs

Une histoire de fou.

Je te dis, une histoire de réseaux sociaux, de jeunesse, de paranoïa… et de conspirations qui vire mal.

Je vous raconte.

Une fille du nom de Raven Moonstone a demandé à ses 2 361 abonnés de partager un tweet datant du 16 avril dernier hier matin. Elle disait, et je cite : Jonathan Drouin du Canadien de Montréal s’est fait prendre la main dans le sac. SVP, partagez. Ceci doit devenir viral.

Qu’est-ce qui doit devenir viral selon Raven?

Une histoire racontée par une certaine Maria, une fille qui a 69 abonnés sur Twitter, il y a deux mois.

Et quelle est cette histoire?

Êtes-vous prêts?

La fille en question accuse Jonathan Drouin et une fille de l’avoir agressé physiquement en 2018 dans un gym 24/7 Fit4less de l’Ontario, à 10h00 un samedi matin. Elle définit Drouin et l’autre fille comme étant mes membres d’un gang qui la harcèle 24 heures par jour, sept jours sur sept (et ce, depuis plusieurs années).

(Crédit: GoogleDrive)

Elle prétend que personne ne faisait rien pendant que Drouin l’attaquait verbalement et physiquement, répétant constamment dans le document qu’elle a mis en ligne que Drouin fait partie d’un gang criminalisé qui a corrompu la police.

Selon elle, ce n’est qu’en novembre 2019 qu’elle aurait appris que son agresseur était Jonathan Drouin, après que quelqu’un lui ait envoyé son identité.

Elle prétend aussi recevoir plusieurs textes d’harcèlement durant les heures et les jours qui ont suivi ce samedi matin de 2018. De plus, elle est convaincue que Drouin demande aux employés du gym de la harceler avec lui durant ses workouts.

Elle indique qu’ils étaient de plus en plus nombreux et ce, à toute heure du jour ou de la nuit. Même si elle mettait ses écouteurs…

Elle réclame une peine sévère pour l’attaquant du Canadien.


Aucun sens
Non seulement le fait que tout ça se soit passé dans la région de Toronto, que le téléphone du présumé harceleur ait un code régional dans cette région (416), qu’il ait quitté le gym dans une Kia Rio rend cette histoire totalement incrédible…

Mais le gars que la dame accuse a deux tatouages sur le bras gauche.

(Crédit: GoogleDrive)

Je ne « pense » pas que Drouin ait été passé plusieurs semaines avec une organisation criminelle dans la région de Toronto, qu’il se soit déplacé en Kia Rio et qu’il se soit fait tatouer au henné en 2018.

Attention! Je ne veux en rien diminuer les conséquences des agressions répétées envers une femme ce matin… mais il y a des maudites limites à accuser publiquement une autre personne. Surtout si ça peut nuire à sa réputation et lui faire perdre énormément.

La paranoïa et les théorie de conspiration doivent avoir leurs limites. Cette histoire impliquant Drouin doit servir à dénoncer un autre type d’agressions… celles envers des personnalités publiques. Jonathan Drouin n’est pas le seul à avoir été accusé de quelque chose de la sorte sur les réseaux sociaux. Vraiment pas!

PLUS DE NOUVELLES