Une autre preuve tangible démontre que le CH doit ramener Andrei Markov

Andrei Markov aura peut-être 39 ans en décembre prochain, mais il demeure encore de calibre pour camper un rôle de défenseur numéro 3 ou 4 chez les Canadiens (et ailleurs dans la LNH). Son talent de passeur, son sens du jeu exceptionnel et sa vision unique lui ont permis de figurer au second rang des défenseurs, par tranche de 60 minutes, pour les passes primaires décisives récoltées.

Il a également terminé la campagne 2016-2017 au cinquième échelon pour les points principaux, toujours par tranche de 60 minutes. Les 12 millions de dollars recherchés par Markov sont un tantinet exagérés. Cependant, lui offrir 6 millions $ en vue de la saison prochaine demeure tout de même logique. Ce n’est pas trop.

Le marché actuel, où peu de joueurs de qualité s’y retrouvent, fait en sorte que la valeur de Markov est justifiable… pour une saison. Les données « séduisantes » prouvent hors de tout doute que Bergevin ne doit pas répéter la même erreur : celle de perdre un autre joueur russe important pour son équipe.

Bref, à 6 millions $ cette année et 3 millions l’an prochain (pour un cap hit de 4.5 millions $), ce serait une situation win-win pour les deux parties. Le CH a besoin d’un défenseur gaucher et Markov figure toujours sur la liste des agents libres. Le Général doit arrêter de niaiser!

PLUS DE NOUVELLES