Un match endiablé pour Québec | Sergachev apprend à garder la tête haute | Le CH encourageant sans les piliers Price et Weber

Texte par Christian Matte 

Les quelques 18 000 spectateurs présents au Centre Vidéotron ce soir ont eu droit à un match endiablé entre les Bruins et les Canadiens.

C’est l’avantage numérique qui a permis aux montréalais de filer avec la victoire.

1re période
Si le début du match a été surtout l’affaire des Bruins, les troupiers de Michel Therrien ont pris peu à peu leur synchronisme pour finir la période en force.

Après s’être défendu avec succès à court d’un homme, les Canadiens ont cédé le premier but du match alors que Ryan Spooner, fin seul, a capitalisé.

Ça faisait un moment que le CH était embouteillé dans sa zone et tentait de dégager, sans succès.

Artturi Lehkonen a bien failli créer l’égalité en fin de période.

La chimie entre Lehkonen, Plekanec et Radulov a été instantanée en 1re période. #EnfinUnVrai2eTrio

2e période
Sergachev s’est fait souhaiter la bienvenue dans la LNH par Jimmy Hayes.

Il va sûrement se rappeler de cette leçon élémentaire. #GardeLaTêteHaute

Christian Ehrhoff a doublé l’avance des siens peu après cette retentissante mise en échec.

Voilà un joueur qui a bien profité de la vitrine offerte par la Coupe du Monde et qui améliore la défensive des Oursons. #ManqueDeProfondeur

Gallagher a donné la frousse en tonnant dans la bande solidement.

Il a retraité au vestiaire mais est revenu rapidement. #Guerrier

L’attaque montréalaise a finalement débloqué avec un but de Petry après une superbe entrée de zone menée par Markov.

Avant cette belle entrée de zone, le général Markov avait servi une belle passe devant le filet à Galchenyuk.

Lehkonen, bien démarqué, a finalement converti une passe magistrale de Radulov en fin de période.

Ce duo a été excellent tout au long du match de ce soir. #Chimie

3e période
Mauvais début de période, alors qu’Austin Czarnik a donné l’avance aux Bruins en désavantage numérique.

Quel tir précis du diminutif Czarnik, qui a fait mal paraître Markov.

Qu’à cela ne tienne, Galchenyuk a aussitôt remis les pendules à zéro avec un superbe but.

Ce dynamisme était rare de la part du CH l’an dernier en avantage numérique. #EffetMuller

Daniel Carr a encore su racheter une performance en dents de scie en étant clutch pour donner définitivement l’avance aux siens.

Plus tôt dans le match, le #43 n’a pas mis de temps à perdre sa place aux côtés de Shaw et Desharnais afin d’être remplacé par Danault.

En rafale
– Le CH, après avoir trouvé son rythme et son synchronisme ce soir, a été très excitant à voir jouer. Ce sera encore mieux avec Price et Weber sur la glace.

– Artturi Lehkonen disait vouloir faire mieux pour démontrer qu’il appartient à la LNH, il peut dire mission accomplie ce soir.

– S’il joue jeudi, Barberio devra être parfait pour faire oublier Redmond. #SentimentDurgence

– Le premier trio formé par Pacioretty, Galchenyuk et Gallagher a repris là où il avait laissé en fin de saison et a été dominant tout au long de la soirée. Pacioretty avait l’air de quelqu’un qui voulait faire oublier sa Coupe du Monde.

– Ordinaire jusque là durant le camp d’entraînement, DD a joué son meilleur match au centre de Danault et Shaw (qui est définitivement à sa place sur la 3e ligne).

– Sergachev chassera-t-il un joueur avec un contrat one way? À tout le moins, il en fait assez pour commencer la saison avec les pros et apprendre d’eux.

– Je me demande ce que Therrien attend pour tester McCarron à l’aile. Il a des belles aptitudes qui seraient mieux utilisées à cette position.

– Pour espérer faire les séries, les joueurs clés des Bruins devront éviter l’infirmerie. #ManqueDeProfondeur.

– Même à Québec, Chara est un favori de la foule. #Sarcasme

– Le public de Québec a démontré ce soir qu’une concession de la LNH aura un appui très fort.

PLUS DE NOUVELLES