Un journaliste de TVA Sports raconte la fois où Michel Therrien l’a intimidé en public

Une certaine game se joue entre les journalistes sur le beat et le coach du Canadien. Les journalistes posent des questions qui ne mettent pas trop le coach dans l’embarras et qui peuvent être répondues assez facilement.

Bref, les journalistes sur le beat et l’organisation doivent marcher main dans la main sinon, le journaliste se retrouvera fort probablement perdant. Nancy Audet en parlait justement la semaine dernière.

Qui ne se souvient pas de Jessica Rusnak, qui avait été trucidée publiquement par Michel Therrien Jacques Martin lorsqu’à ses débuts, elle avait osé questionner Jacques Martin sur la non-utilisation d’Erik Cole en power play? C’était il y a une dizaine d’années. Rusnak n’avait pas posé une question facile à répondre qui ne met assurément pas l’entraîneur de l’équipe dans l’embarras. Elle avait dû en payer le prix.

Hier soir, Marc-André Perreault (TVA Sports) a raconté à Dave Morissette une querelle légendaire – je vais l’écrire en minuscule si ça ne vous dérange pas – qu’il a eu avec Michel Therrien lorsque celui-ci était encore à Montréal.

Les émissions de télé sportives doivent se réinventer pour trouver du contenu de qualité durant cet arrêt prolongé du hockey de la LNH. Ça, ça en est!

Disons que Perreault a réagi avec beaucoup d’émotion et de colère – allant même jusqu’à menacer l’entraîneur des Habs – à la colère émotive de Michel Therrien.

Ça se passe en 2014-15.

Marc-André Perreault remarque durant un entraînement à Los Angeles qu’Alex Galchenyuk est utilisé à la pointe en power play. Il décide donc de demander à Michel Therrien lors du point de presse qui suivra l’entraînement ce que Galchenyuk peut lui apporter en tant qu’arrière en avantage numérique.

C’est alors que Therrien lui répond très sèchement : « Galchenyuk est un attaquant. »

Ne voulant pas se laisser intimider de la sorte devant ses confrères, lui qui en est alors à ses débuts dans ce rôle de reporter de l’équipe, Perreault a le courage de reposer la question d’une autre façon… et Michel Therrien lui répond encore plus sèchement : « Je t’ai dit que Galchenyuk était un attaquant. »

Après le point de presse, Michel Therrien vient le voir directement et devant tout le monde, il lui lance « As-tu fini avec tes os*is de questions? »

Perreault, se sentant alors humilié en public, explose devant tout le monde. Il lance plusieurs phrases qui ne se disent pas à la télévision… dont une qui m’a marqué : « La prochaine fois que tu me refais ça, je t’arrache la tête! »

La hache de guerre a été enterrée dès le lendemain entre les deux hommes… et Michel Therrien a confié à Perreault il y a deux ans qu’il s’était mis à le respecter à partir de ce jour-là.

Comme quoi la culture du hockey ne s’est pas encore totalement détachée de ses écarts de conduite tolérées et de la place qu’elle laisse à l’intimidation.

Je vous invite à regarder le segment au complet en cliquant ICI.

PLUS DE NOUVELLES