Un joueur du Canadien ose parler de caractère

Lorsqu’un joueur ou un entraîneur est à court d’explications, ça n’indique rien de positif. La journée où Guy Carbonneau a été congédié par son chum Bob Gainey, une sortie devant les lentilles n’a pas aidé sa cause. Puis, quelques heures avant le duel contre les Stars, il a clairement indiqué qu’il était sans solution…

Carbo… Michel Therrien… Claude Julien… Les problèmes que traîne le Canadien ne datent pas d’hier. À l’époque de Carbonneau, certains joueurs devaient se regarder dans le miroir puisqu’ils ne travaillaient pas. Tout comme c’est le cas en 2017… Kirk Muller était un travailleur acharné, un joueur doté d’un talent certes, mais son éthique de travail passait avant le talent. Sauf que, comme l’ancien pilote du Canadien l’a mentionné, l’ancien numéro 11 ne peut pas sauter sur la glace.

Le Canadien a pourtant bien amorcé son match hier, mais la fondation s’est complètement écroulée après 30 minutes. Toutefois, Phillip Danault a parlé du caractère que le groupe a eu pendant ce revers. Quel caractère? Les clients dans les gradins paient des prix exorbitants pour assister à une joute au Centre Bell. Eux, ils n’ont pas vu ce « supposé » caractère. Ils se souviennent uniquement des six filets accordés… et non des « bonnes » minutes.

Les deux buts inscrits en 37 secondes ont ébranlé la troupe montréalaise. Si les joueurs avaient fait preuve de caractère, le clou n’aurait pas continué de s’enfoncer. Pouvons mettre cela sur la faute du virus (gastro). Ce fameux virus pourrait peut-être expliquer l’imaginale. Les performances du CH inciteront-elles Marc Bergevin à fumer? Le D.G. a sans aucun doute passé une autre nuit blanche…

Bref, même le gestionnaire de l’application du Canadien avait hâte que ça se termine…

PLUS DE NOUVELLES