Un jeune défenseur offensif de 5’8 dans la mire du Canadien

Trevor Timmins et Marc Bergevin n’étaient pas reconnus pour piger souvent dans la LHJMQ.

2020 : aucun joueur de la LHJMQ n’a été sélectionné par le Canadien.

2019 : un seul, Rafaël Harvey-Pinard en septième ronde.

2018 : un seul, Samuel Houde en cinquième ronde.

2017 : aucun.

2016 : aucun.

2015 : un seul, Simon Bourque en sixième ronde.

2014 : un seul, Daniel Audette en cinquième ronde.

Il faut remonter à 2013, deuxième été de l’ère Bergevin, pour voir le CH repêcher plus d’un Québécois ET en repêcher un plus haut qu’en cinquième ronde. Zachary Fucale (2e ronde), Sven Andrighetto (3e ronde), Martin Reway (4e ronde) et Jeremy Gregoire (6e ronde) avaient tous été sélectionnés par le CH cet été-là.

Mais les choses semblent avoir changé.

Après avoir sélectionné nul autre que Logan Mailloux au premier tour, Timmins et Bergevin ont choisi Riley Kidney (2e ronde), William Trudeau (4e tour), Joshua Roy (5e tour) et Xavier Simoneau (6e tour) l’été dernier. Tous des joueurs qui évoluaient dans la LHJMQ…

Et la promotion de Martin Lapointe risque de multiplier les sélections québécoises l’été prochain (malgré l’arrivée de Nick Bobrov).

Selon l’excellent Anthony Martineau, le Canadien aurait un espoir originaire de Victoriaville sur son radar : Miguel Tourigny.

Tourigny est actuellement le deuxième défenseur le plus productif de toute la LCH.

Il a récolté 40 points en 30 matchs à Blainville-Boisbriand, avant d’être échangé au Titan de l’Acadie-Bathurst (19 points en 14 rencontres). Son flair offensif est indéniable…

Tiens tiens, un autre ancien de l’Armada dans la mire du Canadien…

Mais il ne mesure que 5’8 et a déjà 20 ans (mais il joue actuellement son année de 19 ans), ce qui risque de le faire sortir en fin de repêchage. Il en sera à sa troisième année d’admissibilité (repêchage LNH).

Fait divers intéressant : Tourigny est le défenseur le plus puni du circuit Courteau depuis le début de la saison.

À noter qu’il n’a jamais porté les couleurs d’Équipe Canada durant sa carrière junior.

« Les Canadiens démontrent jusqu’ici un très gros intérêt. Le club nous contacte de façon régulière, nous pose plusieurs questions et nous demande plusieurs suivis complets. Honnêtement, je ne serais vraiment pas surpris que Miguel soit repêché par Montréal. » – Mathieu Lacharité, qui est l’un des deux représentants du jeune homme avec Serge Payer

« Je veux que vous sachiez que Miguel Tourigny est vraiment dans notre mire. Nous aimons sa confiance et sa témérité avec la rondelle. » – Martin Lapointe aux agents de Tourigny

Est-ce que l’on assiste ici à un simple agent qui tente de créer un buzz et de la demande alentour de son client? Peut-être… surtout qu’il a également fait état de l’important intérêt des Maple Leafs, des Panthers, des Ducks et des Canucks envers son client.

À noter que Buffalo, Boston, New York (Islanders), Seattle, Vegas et Colorado auraient aussi démontré un certain intérêt envers Tourigny selon ses agents.

Je vous invite à lire l’article d’Anthony Martineau dans son intégralité. On y retrouve plusieurs passages intéressants.

Est-ce que le Canadien sentira la pression de le repêcher et de ne pas le laisser passer, maintenant que le nom de Tourigny a été lié à lui? Ou sera-t-il plus contrarié suite à la sortie de ses agents? On en saura plus en juillet prochain (à Montréal)…

À mon avis, Tourigny représente un bon petit gamble, dans tous les sens du terme.

PLUS DE NOUVELLES