Un excellent joueur des Sabres s’attend à être le premier à quitter

La question du jour : combien de fois avez-vous attendu la rumeur qui envoyait Rasmus Ristolainen vers d’autres cieux? Ça doit faire au moins trois ans que son nom est sans cesse collé aux rumeurs qui gravitent autour de la planète hockey. Chez les Sabres, ses différentiels frisquets à répétition commencent à déranger. Le Finlandais est très erratique dans sa zone, quoiqu’il s’est amélioré lors de cette campagne-ci, mais il n’en demeure pas moins qu’il n’est pas un « as » défensivement. Offensivement, toutefois, il est très créatif, mais son aspect défensive semble trop dérangeant… à moins que ce soit une question d’attitude, mais ça, je n’en ai aucune idée.

Pour revenir à Risto, le principal intéressé s’attend à quitter l’organisation pendant la présente saison morte, surtout depuis que son DG Jason Botterill a indiqué qu’il serait très actif pendant celle-ci. On parle de la culture ou de l’ambiance « perdante » dans ce vestiaire, et ce, depuis trop longtemps. Ryan O’Reilly a même perdu la passion de jouer pendant un moment (Brian Gionta a corroboré ses dires). Ristolainen ne s’est jamais caché lui non plus indiquant ce « vibe » négatif autour de l’équipe.

C’est fort probablement en train de changer tranquillement avec Botterill et Ralph Krueger, qui amènent beaucoup d’enthousiasme et de positivisme. Mais il ne faut pas oublier non plus le cri du coeur du capitaine Jack Eichel, qui est écoeuré de perdre!

Peu importe, le grand brigadier de 25 ans n’a jamais caché son désir de quitter les Sabres de Buffalo et cette envie pourrait se réaliser prochainement. Selon ce qu’il a indiqué aux boys de The Fourth Period, une équipe qui n’accède pas aux séries se doit de réaliser des changements et pour lui, il fera fort probablement partie intégrante de ce changement plausible. Ristolainen est même conscient qu’il sera sûrement l’un des premiers à quitter le vestiaire des Sabres. Il dit avoir apprécié son temps à Buffalo, même si ce n’était pas dans un environnement gagnant.

L’organisation qui accueillera Rasmus Ristolainen prendra également son accord lui rapportant en moyenne 5,4 millions de dollars jusqu’en 2022. On parle ici d’un joueur qui amasse des points et qui peut jouer beaucoup de minutes, ce qui n’est pas négligeable. Pour ce qui est de sa carence, pas besoin de la répéter à nouveau.

PLUS DE NOUVELLES