Un entraîneur-chef remercié à l’aube de Noël? | Gerard Gallant est-il dans la mire d’un directeur général? | En rafale

Avec un revers gênant de 6-2 face aux Sénateurs de Guy Boucher dimanche, est-ce que Garth Snow et les Islanders montreront la porte à Jack Capuano à l’aube de Noël? Les Islanders encaissaient donc un 5e revers successif… et ils moisissent dans la cave de la Ligue nationale (28e rang).

Les nombreux partisans qui suivent la formation se font de plus en plus rares et le fait que la concession soit aussi inconstante n’améliore pas la situation. Capuano n’est qu’une petite partie du problème puisque le problème majeur se situe sur les hauts étages (bureau de direction).

Peu importe la nature réelle du problème, celui qui paie (la plupart du temps) dans ce type de situation est celui qui est stationné derrière le banc de l’équipe. Dans ce cas-ci, c’est Jack Capuano.

Tout d’abord, son duo de gardien composé de Thomas Greiss et Jaroslav Halak est ordinaire affichant un pourcentage d’arrêts combiné de 90.9%. L’attaque figure au 20e rang de la LNH puisque certains, dont Andrew Ladd, ne répondent pas aux attentes. Capuano ne trouve personne qui est apte à évoluer avec son capitaine, John Tavares.

Une équipe qui semblait pourtant en progression. Toutefois, on parle aujourd’hui d’un « gros » déclin. Ce déclin remet même en doute un retour de Tavares après son contrat actuel, qui prendra fin le 1er juillet 2018. Tavares veut gagner… et si l’organisation ne lui démontre pas qu’elle est dans l’action pour gagner, il quittera probablement.

Il y a quelque temps, le directeur général des Islanders a clairement fait savoir que son plan A n’était pas de remercier Capuano… Mais aujourd’hui, c’est peut-être le temps de passer au plan B. Surtout qu’il y a un certain Gerard Gallant qui est disponible via le marché des entraîneurs sans emploi.

Un Gerard Gallant (un player coach très apprécié de ses joueurs) pourrait-il pousser Snow à bouger hâtivement? 

Cette concession a besoin de beaucoup plus qu’un simple remerciement d’entraîneur… Elle n’a aucune identité et ne semble pas trop savoir où elle s’en va avec ses skis.

En rafale
– À 30 ans, Pat Cannone, un petit joueur qui n’a jamais été repêché, aura la chance de jouer un premier match dans le show.

– P.K. Subban et son papa rateront donc le voyage père-fils des Predators de Nashville?

– Artemi Panarin est l’astre de la semaine au sein de la Ligue nationale. Henrik Lundqvist, qui a repris son trône, et Eric Staal, qui a trouvé un second souffle au Minnesota, sont respectivement les 2e et 3e étoiles.

– Olli Juolevi, le premier choix des Canucks de Vancouver en 2016, sera la capitaine des Finlandais. #CMJ

Rappel : Le Québécois Frédérik Gauthier a été rappelé par les Maple Leafs de Toronto.

PLUS DE NOUVELLES