Un élément contractuel pourrait tout faire dérailler avec Alexander Romanov

On le sait. Marc Bergevin est en Russie présentement afin notamment d’y voir jouer Alexander Romanov.

Bonne nouvelle pour le DG du Canadien et le défenseur espoir de l’équipe : Romanov évolue sur la première paire du CSKA aujourd’hui… et ce, face à une puissante équipe comme le SKA.

Selon Dany Dubé, Bergevin aimerait profiter de ce court séjour en Russie afin de le rapatrier à Montréal la saison prochaine.

Mais il pourrait y avoir un problème. Le CSKA possède un droit de regard sur la première offre selon les termes de l’actuel contrat qui le lie à Romanov (et qui prendra fin au printemps 2020).

Romanov devra donc recevoir une première offre du CSKA avant d’en recevoir une du Canadien… et elle sera visiblement plus grosse que celle du CH. On parlerait de plusieurs millions $ par saison en Russie.

« Cela complique la tâche des Canadiens parce qu’un dossier comme celui-là fait en sorte que les Canadiens ne peuvent lui accorder un contrat de plus d’un million $ soit le contrat d’entré chez les professionnels. » – Dany Dubé

Oui, le CH pourrait toujours théoriquement offrir des bonis à la performance à Romanov, mais il est très rare de voir un choix de deuxième ronde obtenir de gros bonis de la sorte dans son contrat d’entrée. Et il est toujours plus compliqué de déterminer des bonis à la performance lorsqu’il est question d’un défenseur.

Dany Dubé croit que le CH parviendra à convaincre Romanov de s’amener à Montréal, mais que ça lui coûtera plus cher que prévu.

À noter que Romanov est prêt pour la LNH selon Marc Bergevin (et plusieurs autres observateurs). Il a récolté 3 mentions d’aide en 30 rencontres depuis le début de la saison, mais peut-on croire qu’il fera une différence dans la LNH dès la saison prochaine?

Dubé a confié que Marc Bergevin a fait venir les parents de Romanov à Montréal récemment afin de leur vendre la ville. Est-ce que ça fonctionnera?

Go Marc Go!

PLUS DE NOUVELLES