Un attaquant de soutien des Penguins critique les trios du Canadien

Zach Aston-Reese, ça vous dit quelque chose? Si vous n’êtes pas un partisan passionné des Penguins de Pittsburgh, il est fort possible que ce nom-là ne vous soit pas familier. Aston-Reese siège sur la quatrième unité des Penguins de Pittsburgh et dans son rôle de grand parleur, il est disons tout de même efficace. Cela dit, qu’a-t-il fait pour que je parle soudainement de lui cet après-midi? Il ne s’est pas gêné pour critiquer les combinaisons du Canadien en jouant son rôle de gars de 4 : « Je ne suis pas certain de qui est sur leur premier trio… »

Il a répondu ainsi lorsqu’un journaliste l’a questionné au sujet de l’affrontement possible contre la première unité du Canadien de Montréal. Cependant, le premier trio du Canadien de Montréal affrontera certes celui pivoté par Sidney Crosby, donc Aston-Reese, qui n’a jamais été repêché, n’a pas à se questionner à ce sujet. Pour ta gouverne, Zach, Phillip Danault, Brendan Gallagher et Tomas Tatar ne sont pas de grandes vedettes, mais le trio qu’ils forment est TELLEMENT efficace.

C’est simple, à 5-contre-5, le trio de Danault est l’un des plus efficaces de la Ligue nationale, ce qui devrait calmer un tantinet les ardeurs d’Aston-Reese. L’attaquant de 25 ans a récolté un total de 13 points, dont six buts, en 57 rencontres lors de la dernière campagne régulière. Mine de rien, il était utilisé en moyenne un peu plus de 14 minutes, dont une moyenne d’une minute 35 en infériorité numérique. Pas mauvais!

Bref, le monsieur a fait preuve d’arrogance, mais en même temps, il confirme, sans le vouloir, les dires de Claude Julien au sujet de ses trios : il n’y a pas de numéro puisque ce sont des combinaisons bien balancées. Sauf qu’on sait que Julien a dialogué ainsi face aux médias pour calmer le jeu concernant le rôle de Max Domi et sa place au sein de l’organigramme de l’équipe. C’est du moins ce que je crois à ce sujet.

Souhaitons que les joueurs du Canadien se servent de cette petite déclaration farfelue comme motivation… D’ailleurs, concernant les propos d’Aston-Reese, Sidney Crosby lui a fort probablement indiqué de se tenir tranquille à l’aube des éliminatoires.

PLUS DE NOUVELLES