Un aréna qui sert de morgue pour entreposer des cadavres

Depuis que le virus nommé COVID-19 se retrouve partout, la planète a vu son printemps se mettre sur pause afin de ramener le tout à la normale. Ça brasse partout. Les gens sont affectés moralement, alors que d’autres en souffrent ou en meurent. À Madrid, en Espagne, près de 500 décès ont été annoncés en 24 heures ce lundi, devenant la journée la plus noire depuis le début de cette pandémie du coronavirus. Avec autant de cadavres, une patinoire de Madrid a dû servir de morgue afin d’entreposer tous ceux-ci…

Pedro Sanchez a mis « son » pays en état d’alerte le 14 mars dernier et cette période de confinement devrait se prolonger de deux semaines. La population de 46,6 millions d’habitants demeure un exemple à suivre puisque celle-ci est presque que totalement confinée. Les gens peuvent sortir de leur domicile afin de se procurer les produits essentiels, sortir les animaux ou se rendre rapidement au travail. Ils doivent se pavaner seuls et maintenir une distance d’au moins deux mètres entre eux.

Selon TVA Nouvelles, l’Espagne figure au second rang des pays les plus affectés par le coronavirus, se situant derrière l’Italie. Bref, puisque les salons funéraires ne peuvent plus rien accueillir, la région de Madrid s’est tournée vers la grande surface de patinage d’un centre d’achat afin de créer une « morgue » très vaste. On parle ici d’une mesure exceptionnelle, où plus de 1500 lits sont également accessibles pour soigner les individus. Le but semble de se rendre à 5500. Le gouvernement de Madrid prend les mesures nécessaires afin de sortir son pays de ce marasme.

On le répète et le répète encore : faisons ce que le gouvernement nous indique afin de repartir notre planète le plus rapidement possible. Personne n’a envie de voir le Centre Bell ou le Stade olympique se transformer en morgue… Faisons le nécessaire pour vaincre ce virus.

PLUS DE NOUVELLES