Tyler Toffoli n’a pas déjoué un seul gardien de but depuis le 6 avril dernier

Est-ce que vous regardez pas mal de matchs éliminatoires de la LNH présentement? J’imagine que oui.

Le spectacle est au rendez-vous et ce, plusieurs fois par jour depuis le début de la première ronde.

D’un côté, je me mets à rêver du jour où le Canadien sera capable de jouer du hockey d’un tel niveau…

Et d’un autre, je me dis que l’aventure à laquelle on a eu droit le printemps dernier aura été une demi-aventure. Du hockey de séries devant des salles combles et du hockey de séries à huis clos ou devant 3 500 personnes, ce n’est pas du tout la même expérience. Oui, peut-être qu’à quelque part, la COVID-19 a aidé le CH à se rendre aussi loin le printemps (et l’été) dernier… mais en même temps, elle a aussi empêché le peuple québécois de vivre une full experience.

Peu importe. Parlons du hockey en cours en ce moment.

Les Flames ont su remporter leurs deux derniers matchs et ainsi reprendre les devants (3 à 2) dans la série les opposant aux Stars de Dallas. Hier à Calgary, Tyler Toffoli a été le quatrième attaquant le plus utilisé par Darryl Sutter. Il a toutefois été blanchi de la feuille de pointage, terminant également sa soirée de travail à moins-1 (dans une victoire de 3 à 1).

(Crédit: Capture d’écran/Twitter)

Depuis le début des séries, Toffoli n’a qu’une maigre mention d’aide… et un différentiel cumulatif de moins-3.

Il n’a pas marqué un seul but depuis plus d’un mois, alors que son dernier filet remonte au 9 avril dernier. Et c’était un but dans un filet désert…

Son dernier « vrai » but remonte donc au 6 avril. Pour vous situer dans le temps, c’était neuf jours avant le premier match de Carey Price en 2021-22.

Tyler Toffoli n’a donc pas marqué un but face à un gardien de but lors de ses 17 dernières parties (éliminatoires et régulières). Et il n’a récolté que quatre mentions d’aide durant cette séquence.

L’ancien du Tricolore a droit à plusieurs chances de marquer, mais la rondelle ne veut tout simplement pas franchir la ligne rouge.

Rappelons que Toffoli avait bien entamé son histoire albertaine : il avait 11 buts et neuf mentions d’aide après 27 parties avec les Flames.

Les Flames ont quand même donné beaucoup pour mettre la main sur Toffoli : un choix de première ronde (environ 30e cette année) et le jeune Emil Heineman (qui attend toujours de disputer son premier match professionnel en Amérique du Nord à Laval. Ils sont allés le chercher pour qu’il puisse les aider à faire un long bout de chemin en séries.

Toffoli possède encore deux années de contrat à un cap hit de 4,25 millions $. Il est payé pour marquer des buts et il doit marquer des buts. Je veux bien croire que les buteurs comme Toffoli produisent par séquences… mais son actuelle léthargie commence à être pas mal longue.

Toffoli connaît des séries à l’image de Phillip Danault Jesperi Kotkaniemi, qui est toujours à la recherche de son premier point post-saison.

En rafale

– Qui remportera le trophée Hart cette saison?

– Cayden Primeau sera le gardien de but partant ce soir à Laval.

– Est-ce que la Place Bell sourira encore au Rocket pour son premier match éliminatoire de l’histoire?

– Jacob Trouba ne sera pas suspendu.

– Autre angle de la blessure à la tête de Sidney Crosby.

– Il ne faut pas que la sélection de Shane Wright ne fasse comme celle de Doug Wickenheiser.

PLUS DE NOUVELLES