Tout indique que Daniel Doré pourrait être engagé par Jeff Gorton

Même si on dirait que ça fait un petit bout que Jeff Gorton a signé son contrat avec le Canadien, il est clair qu’il lui reste encore de nombreuses embauches afin de mettre le club à sa main.

Du lot, on doit surveiller des gars avec qui le VP du CH a travaillé par le passé, que ce soit à Boston ou à New York.

Un nom qu’un doit retenir parmi le lot, c’est celui de Daniel Doré. Le recruteur, qui a travaillé avec Gorton dans les deux villes américaines, est proche de Gorton, selon ce qu’on entend.

Et visiblement, il est en train de quitter les Rangers.

Est-ce que cela fait en sorte qu’il va automatiquement retomber sur ses pattes chez le Canadien?

Quand on prend le temps d’analyser les indices, comme l’a fait Christian Matte de chez Marqueur, on se rend compte que plusieurs indices pointent vers son embauche potentielle avec le Canadien.

D’abord, Gorton a non seulement travaillé avec lui, mais il était surtout dans la mire du Canadien au cours des derniers mois, comme l’a rapporté Elliotte Friedman à l’époque dans son 32 Thoughts.

L’intérêt doit encore être là.

Et ce n’était pas, cet hiver, que le sentiment de Friedman.

Selon ce qu’un recruteur de l’Ouest a dit dans les derniers mois, les chances de voir Doré rejoindre son ancien collègue sont bonnes. On ne parle pas forcément ici d’un poste de recruteur en chef, mais bien dans un rôle quelconque. Et comme ça chiale souvent que ça prend plus de gars d’ici…

C’est sûr qu’il va se ramasser avec Gorton. Comme recruteur-chef, je ne sais pas, mais c’est évident qu’il va aller le chercher. – Un recruteur de l’Ouest

Et là, Doré, un ancien choix de premier tour des Nordiques, est libre. S’il devait devenir recruteur en chef, est-ce que Martin Lapointe serait encore là? Et Nick Bobrov, lui?

Notons que le collègue Marc-Olivier Beaudoin croit depuis longtemps à l’arrivée de Doré au Centre Bell.

Il serait étonnant que ça se fasse dans les prochaines semaines puisque les recruteurs changent rarement (pour ne pas dire jamais) de club avant le repêchage. Mais cet été, ça pourrait se faire.

Les Serge Boisvert et autres devront surveiller le dossier.

PLUS DE NOUVELLES