Tomas Plekanec : Capitaine d’une nation, mais pas de son équipe professionnelle | En rafale

La République Tchèque a choisi son capitaine en vue des championnats mondiaux du mois de mai, en Russie. Sans surprise – et puisque le Canadien n’a pas fait les séries cette année – les Tchèques ont décidé de faire confiance (encore) à leur capitaine de Sotchi (Jeux olympiques de 2014). Et j’ai nommé Tomas Plekanec.

Les Tchèques ont terminé au 7e rang, à Sotchi… Et ils pouvaient compter sur Jaromir Jagr, à cette époque. #RetraiteInternationale

Je présume que Plekanec sera aussi nommé capitaine de l’équipe nationale tchèque en septembre, à la Coupe du monde, mais on n’est pas rendu là!


La même question me revient à chaque fois : Comment peut-on voir un Plekanec avec peu de leadership lorsqu’il porte l’uniforme du Canadien (surtout en séries et quand ça se met à mal aller) et avec un aussi grand rôle sur la scène internationale?

Plusieurs hypothèses…

Les responsables tchèques ne connaissent pas très bien Plekanec?

Ils n’ont pas d’autres candidats? Il faut dire que les Tchèques ne gagnent pas non plus très souvent avec Plekanec comme capitaine…

Il y a de (vraiment) meilleurs leaders à Montréal pour porter le « C » et leader l’équipe?

Plekanec est plus motivé lorsqu’il représente son pays, et non le logo du CH? Pas sûr! Son taux de points par match est sensiblement le même dans la LNH que lors des compétitions internationales.

Il est un leader de type sprint, c’est-à-dire excellent pour une compétition de quelques jours mais pas pour une saison au complet?

Peut-être que c’est Michel Therrien, Marc Bergevin et les joueurs dans le vestiaire qui ne lui font pas assez de place, après tout? J’en doute, mais bon…

Vous, quelle est votre explication pour justifier la constante position de leader sur la scène internationale de Plekanec et sa timidité à ce niveau, chez le Canadien?

À noter que Plekanec devrait jouer aux côtés de Roman Cervenka et de David Pastrnak, aux Mondiaux.

En rafale
– L’agent de Francis Beauvillier, le grand frère d’Anthony, aurait eu des discussions avec plusieurs équipes dont le Canadien.

Sauf que ces discussions n’ont pas semblé être de longue durée! L’aîné des 2 frères (hockeyeurs) Beauvillier a joué à Lewiston, Rimouski, Shawinigan et Rouyn-Noranda, dans la LHJMQ. Il porte désormais les couleurs de l’Université du Nouveau-Brunswick, où il compte obtenir un baccalauréat. Il joue au centre et à l’aile gauche et mesure 6’1. Il a été repêché en 6e ronde par les Panthers, en 2012.

– Si on se fie à Elliotte Friedman, les options les plus probables pour Radulov seraient Detroit et Floride. [Friedman]

L’Avalanche et les Capitals ne seraient plus dans le portrait, finalement, alors que les Rangers et les Maple Leafs se font silencieux, eux qui ont été linkés à Radulov dans les rumeurs, plus tôt cette année.

– Alain Vigneault ne sera pas congédié. Les Sens devront donc faire comme avec Claude Julien, c’est-à-dire tourner la page et arrêter d’espérer.

Mike Yeo et Guy Boucher demeurent donc les 2 candidats les plus probables, à Ottawa…

– Si jamais ça vous tente d’en savoir plus sur la nouvelle vie de Roman Hamrlik, sur la rive-sud de Montréal…

– En terminant, sachez que Phillip Danault n’est pas totalement en congé ces jours-ci!

PLUS DE NOUVELLES