Tanner Pearson ne sera pas de retour à Montréal

Lorsque le Canadien a fait l’acquisition de Tanner Pearson en septembre dernier, personne ne s’est énervé le poil des jambes à Montréal. Kent Hughes avait surtout trouvé le moyen de passer Casey DeSmith – acquis avec Jeff Petry – à une autre équipe, tout en mettant la main sur un choix de troisième tour en 2025.

Au final, on se doutait tous que Pearson n’allait être que de passage à Montréal et que s’il était chanceux – et qu’il pouvait demeurer en santé -, il allait au mieux disputer juste assez de matchs pour être considéré comme étant un Ancien Canadien le restant de ses jours. Il l’a fait.

Pearson se remettait d’une blessure importante à un poignet et on ne savait pas trop à quoi s’attendre sincèrement…

Après avoir connu de belles séquences en début de saison sur un trio de vieux (aux côtés de Brendan Gallagher et Sean Monahan), Pearson a été pas mal invisible en deuxième moitié de campagne. Il s’est promené pas mal entre l’infirmerie, la passerelle et le vestiaire, si bien qu’il a terminé sa saison avec 13 points en 54 matchs (et un différentiel de moins-12).

À un salaire total de 4,25 millions $ en 2023-24, on a déjà vu de meilleurs retours sur investissement…

Pearson sera admissible à l’autonomie complète le 1er juillet prochain… et ce dont on se doutait tous a été annoncé par David Pagnotta (The 4th Period) hier : Pearson ne signera pas de nouveau contrat avec le Canadien de Montréal.

Pearson Personne n’est tombé en bas de sa chaise, right ?

Personne n’a envie d’organiser une manifestation comme ça avait été le cas lors du départ d’Alex Kovalev vers la capitale nationale ?

Le bout le plus surprenant dans les écrits de Pagnotta, c’est lorsqu’il affirme que Pearson ferait un bon joueur de deuxième ou troisième trio chez un club contender. Les partisans du Canadien font dire que non, David. Pas en 2024 !

L’intérêt envers Pearson était quasiment nul à la dernière date limite des transactions et selon Renaud Lavoie, la carrière de ce dernier est possiblement terminée, point. Entre jouer sur un deuxième trio en Floride ou prendre sa retraite, il y a tout un gap !

À noter que dans le même texte, Pagnotta a indiqué que Jonathan Marchessault et les Golden Knights commenceront à discuter la semaine prochaine, que les Flames préparent une offre pour Oliver Kylington, que Matt Dumba ne sera pas de retour à Tampa Bay, que Travis Konecny pourrait toucher un salaire annuel moyen de 8 à 10 millions $, qu’Anthony Beauvillier aimerait rester à Nashville et j’en passe. Je vous suggère de lire le texte de Pagnotta dans son entièreté.

Revenons à nous moutons (montréalais)… pas ceux que l’on compte pour s’endormir par contre !

Le Canadien a trois joueurs admissibles à l’autonomie complète : Pearson, Colin White et Chris Wideman. Pearson et Wideman sont partis… et White l’est fort probablement lui aussi.

À noter qu’Arnaud Durandeau, Philippe Maillet, Mitchell Stephens et Brady Keeper, qui ont tous porté les couleurs du Rocket en 2023-24, seront tous admissibles à l’autonomie complète eux aussi.

Jesse Ylonen (RFA avec arbitrage), Arber Xhekaj (RFA), Lias Andersson (RFA avec arbitrage), Filip Cederqvist (RFA avec arbitrage), Justin Barron (RFA) et Mattias Norlinder (RFA avec arbitrage) seront tous admissible à l’autonomie avec restriction. Cederqvist devrait jouer outre-mer et les Suédois (Andersson et Norlinder) pourraient quitter le CH durant l’été. Jesse Ylonen ? Dur à dire…

Pour savoir qui va se joindre à l’équipe durant l’entre-saison et qui sera échangé (notamment chez les défenseurs), il faudra toutefois attendre encore un peu. SVP, je veux une autre transaction à la Jeff Petry, qui a surpris tout le monde (notamment Norman Flynn)…

En rafale

– Vassili ne travaille plus pour le CF Montréal. Quel sera son prochain défi ?

– On garde Lassiter en haut, OK ?

Biiiiig !

– On aurait affronté Toronto en juillet…

– Montréal doit cesser de mal paraître ainsi.

PLUS DE NOUVELLES