Sylvain Lefebvre a de drôles de fiertés…

Sylvain Lefebvre ne se sortira visiblement jamais de la controverse.

Alors que le Rocket ne connaît pas un début de saison à la hauteur des attentes et que le club-école du Canadien, réputé comme étant l’un des pires en termes de développement, est menacé de rater les séries éliminatoires pour une cinquième fois en six ans, sous les ordres de Sylvain Lefebvre, ce dernier a décidé de voir le bon côté des choses et de se réjouir de la tenue de ses anciens joueurs qui évoluent maintenant à Montréal.

Ma question en voyant ce titre : lesquels?

Évidemment, il y a Charles Hudon… peut-être Daniel Carr?

Les deux premiers noms que l’on aperçoit en ouvrant ce lien sont ceux de Nicolas Deslauriers et Byron Froese.

Criquet?

Petit rappel : on parle ici de deux joueurs qui n’ont disputé que 13 matchs chacun sous les ordres du Québécois… Et depuis leur arrivée à Montréal, bien qu’ils alimentent bien le quatrième trio, ils n’ont inscrit que quatre points chacun.

Que Lefebvre prenne le mérite pour ça me dépasse.

Bien sûr, il a le droit d’être fier, comme il a raconté lors de son entrevue avec Renaud Lavoie, de Charles Hudon, qui a récolté 12 points en 30 matchs cette saison, ainsi que de Daniel Carr, qui a explosé depuis son rappel… Je crois tout simplement qu’il ne s’agit pas d’un accomplissement digne de vantardise, lorsque tu es reconnu à travers le circuit comme l’un des entraîneurs développant le moins de joueurs de qualité pour le grand club.

Moi, je connais un entraîneur qui a offert Jake Guentzel, Conor Sheary, Bryan Rust, Matt Murray, Derrick Pouliot et Scott Wilson aux Penguins.

Rob Zettler a offert Cedric Paquette, Vladimir Namestnikov, Nikita Kucherov, Nikita Nesterov, Jonathan Marchessault et Andrei Vasilevskiy, Ondrej Palat et Tyler Johnson au Lightning.

Dans le cas de Bruce Cassidy, on parle de Ryan Spooner, Torey Krug, Kevan Miller, Michael Hutchinson, Seth Griffith, Malcolm Subban, David Pastrnak, Austin Czarnik, Noel Acciari et Colin Miller. 

Jared Bednar a développé Cam Atkinson, Ryan Johansen, Nick Holden, Matt Calvert, William Karlsson, Sonny Milano, Oliver Bjorkstrand et Josh Anderson.

Voulez-vous que je continue?

Le point est que chaque équipe compte sur un joueur d’impact qui s’est développé dans son club ferme.

Les deux seuls joueurs du Canadien qui peuvent se vanter d’avoir disputé un nombre considérable de matchs dans la Ligue Américaine sont Carey Price et Max Pacioretty, il y a longtemps. Lefebvre n’était pas dans les parages…

Le seul produit d’impact qui pourrait lui être attribué est Brendan Gallagher, qui n’a disputé que 36 rencontres sous les ordres de l’entraîneur-chef des anciens Bulldogs…

PLUS DE NOUVELLES