betgrw

« Steven Stamkos tient Martin St-Louis en très, très haute estime »

Depuis quelques jours, on parle beaucoup du cas de Steven Stamkos. Le capitaine du Lightning, qui a vu son équipe être éliminée lundi soir, est en voie de devenir joueur autonome dans quelques semaines, et il y a des doutes quant à la possibilité de voir le Lightning conserver ses services.

On sait que chaque dollar est compté à Tampa Bay, et le fait que Stamkos n’ait pas encore signé à quelques semaines de l’ouverture du marché laisse croire qu’il n’est pas assuré de revenir.

Évidemment, s’il devait quitter Tampa, on sait qu’il fera l’envie de plusieurs clubs. Cela dit, le lien facile à faire, c’est celui qui relie Stamkos et le Canadien.

La raison? Un certain Martin St-Louis, qui est à la barre du CH… et qui a été le mentor de Stamkos lors de sa carrière de joueur.

Et ça, Stamkos ne l’a visiblement pas oublié : Eduardo A. Encina, un journaliste qui couvre le Lightning et qui était de passage au Sick Podcast de Tony Marinaro, a affirmé que Stamkos tient St-Louis en très, très haute estime.

Stamkos n’a pas oublié tout ce que St-Louis a fait pour lui à ses débuts dans la LNH, et selon Encina, le capitaine du Lightning sait que c’est notamment grâce à MSL qu’il a été en mesure de goûter aux grands honneurs dans l’uniforme du Lightning.

Il lui a appris à gagner, en gros.

Et en plus de respecter St-Louis (et Vincent Lecavalier), Stamkos a également beaucoup de respect pour l’histoire de la LNH, si bien que de jouer pour l’une des six équipes originales pourrait l’intéresser s’il devait quitter Tampa Bay.

La question, cela dit, c’est de se demander s’il quittera réellement Tampa… et surtout, de se demander si sa signature serait contre-productive pour le Canadien.

On sait que la formation montréalaise est en reconstruction et que tôt ou tard, des jeunes arriveront en ville. Si le CH devait s’entendre avec Stamkos pour trois ans (comme ça a circulé), on doit se demander si Stamkos ne finirait pas par être dans les jambes des jeunes qui pousseront éventuellement pour du temps de glace.

D’un autre côté, par contre, avoir un Stamkos dans la formation pourrait aider les jeunes du club à progresser. Le club obtiendrait un deuxième vrai sniper (avec Cole Caufield, qui n’a pas marqué autant qu’on l’aurait espéré la saison dernière), et l’imaginer sur un avantage numérique à tirer sur réception tout en étant alimenté par Lane Hutson, ce n’est pas une scène désagréable non plus.

Ce sera donc à suivre, mais clairement, on peut penser que s’il quitte Tampa, signer à Montréal sera au moins considéré par Stamkos.

Ça ne veut pas dire qu’il viendrait assurément… mais il y a des liens, quand même.

En rafale

– Bonne écoute.

– Aucune suspension pour ce geste.

– Les Stars, un beau modèle à suivre pour le repêchage et le développement.

– Le voir traiter l’arbitre Steve Kozari de «peureux» hier n’a pas passé.

– Sera-t-il enfin le bon?

PLUS DE NOUVELLES