Steve Ott est un valeureux camarade emmerdeur et détestable | Que faire avec Alexei Emelin?

Steve Ott est débarqué à Montréal il y a 2 semaines comme un joueur qui ne jouera pas tous les matchs et qui aidera surtout les jeunes joueurs de l’organisation…

13 jours plus tard, Ott est devenu un régulier et sa présence sur la patinoire (comme au banc de l’équipe) se fait sentir.

Ott est un peu la saveur du mois présentement, à Montréal. Ça fait longtemps qu’on n’a pas eu un personnage comme lui chez le Canadien. Ça remonte à George Parros ou Ryan White et encore là, ils n’étaient pas aussi intéressants que Ott.

Félix Séguin a dédié son texte/blogue hebdomadaire à Steve Ott, le détestable!

Séguin a retrouvé pour nous quelques bonnes vidéos du passé de petite peste du nouveau #92 du Canadien.

Marc-Antoine Godin s’est amusé à dresser un portrait de Steve Ott en trois temps : L’emmerdeur, le valeureux et le camarade. #AgentProvocateur

Google nous parle de Steve Ott comme étant un rodeo clown! Sauf qu’en dehors de la patinoire, Ott est l’un des joueurs les plus sympathiques et les plus affables de la LNH. Quoiqu’on peut être un agitateur de classe mondiale et un bon jack à la fois!

Ott adore être celui qu’on déteste. C’est un signe qu’il fait son travail. Il n’arrête jamais. Il crie des bêtises à l’adversaire, il dérange le gardien, il applique des mises en échec douteuses, il lèche la visière d’un opposant… Tout ça pour tenter de déranger l’autre équipe!

Ott, contrairement à Georges Laraque, tente de déranger les meilleurs joueurs de l’autre équipe

« J’ai une règle : je cherche toujours à atteindre le roi et jamais le pion. Pourquoi aller vers ceux qui dérangent comme moi et ne pas aller vers les meilleurs joueurs de l’autre équipe ? Ce faisant, je mets 20 gars en beau fusil au lieu d’un seul. »

Comme quoi ça fonctionne encore l’intimidation, dans le hockey!

Godin a aussi parlé de la vie personnelle de Ott. Ce dernier est le fils d’un couple de militaires (qui ont beaucoup voyagé durant leur carrière). L’indiscipliné venant d’une famille disciplinée…

Ott affirme avoir toujours été très respecté de ses coéquipiers et très détesté de ses adversaires durant sa carrière. Il respecte la hiérarchie et est encore en mode faire sa place dans une équipe qui s’est battue sans lui durant une soixantaine de matchs.

Marc-Antoine Godin a aussi raconté la fois où Steve Ott a pimpé la voiture de Matt Niskanen alors que les deux portaient l’uniforme des Stars. Du bonbon.

À l’instar de Byron, Shaw, Mitchell, Muller et Pacioretty, Steve Ott adore jouer des tours à ses coéquipiers. C’est chose courante dans le monde du hockey…

Steve Ott, amoché par les blessures au fil du temps, fera tout pour aider le Canadien. Il fera toujours passer l’équipe avant son bonheur individuel (comme il l’a fait l’an dernier avec les Blues). Son principal défi? Le même qu’Andrew Shaw, soit contenir ses émotions.

En rafale
– Au tour de Darren Dreger de rappeler que le Canadien est pogné avec un joueur dont le contrat est trop gros/lourd comparativement à son jeu sur la patinoire : Alexei Emelin. Et ça peut devenir un problème entre le coach et le DG même si la situation d’Alexei Emlein n’est pas unique dans la LNH. [TSN]

Claude Julien et Marc Bergevin espèrent d’abord et avant tout qu’Emelin saura redevenir un défenseur qui aide davantage son équipe que l’inverse.

– Si je comprends bien, Pierre McGuire aurait engagé Guy Boucher pour diriger le Canadien, s’il avait été Marc Bergevin? Et… Pierre commente le fait que Carey Price ne regarde pas de hockey durant ses temps libres. [TSN] #PierreAimeLesSens

– Un match annulé dans la LNH en raison de la météo…

– Andrew Berkshire, qui croit que Roman Josi est le 4e meilleur défenseur des Preds seulement, nous brandit cette fois le Corsi pour justifier son incompréhension du scratching de Nathan Beaulieu.

– Même la meilleure équipe du circuit n’a pas beaucoup de chances de remporter la Coupe Stanley. #Probabilités

PLUS DE NOUVELLES