Stéphane Waite mentionne (encore) que Montembeault est meilleur qu’Allen

Quand on martèle quelque chose de positif, est-ce que ça peut être considéré comme de l’acharnement? Je demande pour un ami!

J’ai l’impression que je commence à manquer de doigts dans mes mains pour compter le nombre de fois, sur différentes tribunes, où Stéphane Waite a mentionné que selon lui, Samuel Montembeault est meilleur que Jake Allen actuellement. Sur le podcast On jase de RDS, sur celui du 98,5 Sports et de La Presse Sortie de zone ou sur les ondes directement du 98,5 comme ce fut le cas ce soir. Partout où il en a la chance, Waite y va d’une déclaration où il démontre son appréciation de Samuel Montembeault.

Je suis d’accord avec lui, pour le peu que ça ait du poids dans la balance, Monty offre du bien meilleur hockey au Canadien que Jake Allen. Si même moi je peux le voir, si Stéphane Waite peut le voir, si les statistiques le démontrent aisément (Montembeault a une moyenne de buts alloués de 2,47 et un pourcentage d’arrêt de 0,928 contre 3,28 et 0,900 pour Allen), alors pourquoi Martin St-Louis s’entête à donner la majorité des affrontements au vétéran de 32 ans?

Au hockey, il y a une théorie qui dit que tu dois mettre ton meilleur gardien contre les clubs les plus faibles. L’objectif étant de sécuriser le maximum de points possibles. Ainsi, si ton gardien numéro deux en sort une bonne contre un club très fort, ça te donne deux points en bonus. Mais cette logique ne semble pas être suivie par Martin St-Louis. Il a offert deux fois les Red Wings à Allen, le 14 octobre et demain, et il a donné Winnipeg et Buffalo à Montembeault. Normalement, Allen aurait dû les obtenir.

Ce matin, lors de l’entretien de Bob Hartley avec Jean-Charles Lajoie à BPM Sports, l’animateur a même questionné la gestion de l’organisation en soulevant que les dirigeants jouent à un jeu dangereux pour l’avenir de l’ancien de l’organisation des Panthers de la Floride. Selon lui, même si Montembeault est très fort entre les deux oreilles, le manque de considération de l’équipe pourrait finir par l’affecter négativement et même le casser. Si c’était le cas, ce serait une mauvaise nouvelle pour l’équipe et une catastrophe pour le Québécois.

« C’est quoi le message qu’il reçoit? C’est que l’organisation ne croit pas en moi! » – Jean-Charles Lajoie

L’extrait en question est disponible ici :

Montembeault doit obtenir le fameux break pour lequel il travaille si fort depuis son arrivée à Montréal et se voir confier les rênes de l’équipe.

Dans le pire des cas, Samuel Montembeault obtiendra quelques défaites et tu le remettras dans la chaise de numéro deux. C’est simple, non?

Dans le meilleur des cas, tu as un nouveau gardien numéro un et tu accumules plus de victoires.

À moins que ce soit ça le problème? Sam donne trop de chance au CH de gagner?

Je m’arrête ici avant de tomber dans les théories du complot!

En rafale

– Josh Anderson aurait de la difficulté à trouver sa place sous la nouvelle administration selon Martin McGuire.

– Tout va de travers à Calgary en ce moment!

– Même chose à Saint-Louis d’ailleurs.

– Alexander Ovechkin continue de trouver des façons de faire parler de lui en marquant des buts.

– La solution aux problèmes des Sénateurs est-elle du côté de leur brigade défensive?

PLUS DE NOUVELLES