Stéphane Waite doute que Samuel Montembeault peut devenir un gardien #1 dans la LNH

Samuel Montembeault n’est pas arrivé à Montréal dans des conditions optimales. Réclamé au ballottage lorsque le Canadien a remarqué de l’enflure dans le genou de Carey Price au début du mois d’octobre (avant même de le voir s’inscrire au programme d’assistance aux joueurs), son travail était surtout de jouer les seconds violons derrière Jake Allen en attendant le retour de Price.

Maintenant qu’il ne reste qu’un mois avant Noël, Montembeault est toujours avec le CH. Il vient de connaître un bon départ samedi, et pourtant, il perdra son filet demain alors qu’Allen sera de retour.

Oui, ça semble laisser croire que le Canadien n’a pas vraiment confiance envers l’ancien de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Reste qu’à 25 ans, Montembeault est encore jeune, surtout quand on prend en considération le fait qu’il est un gardien. En effet, mis à part quelques exceptions, ça prend souvent plusieurs années pour qu’un gardien se développe. Un gars comme Jordan Binnington a eu besoin de plusieurs années avant d’être fin prêt. Il s’est établi dans la LNH à 25 ans, justement.

Or, certains semblent douter que le Québécois aura un jour l’étoffe d’un gardien #1. Parmi ceux-ci, on retrouve l’ancien entraîneur des gardiens du CH, Stéphane Waite.

En fait, Waite va plus loin : il n’est même pas prêt à dire qu’en date d’aujourd’hui, Montembeault est de calibre d’un gardien #2 dans la LNH. Il affirme qu’il est un bon gardien de rappel (donc, un troisième gardien), mais qu’il n’est pas forcément assez constant pour être un auxiliaire à temps plein.

Est-ce que Montembeault a encore le temps de devenir un gardien d’impact dans la LNH? Oui, mais il va devoir démontrer une réelle amélioration dans son jeu assez rapidement. Il a le gabarit pour l’être et sa technique n’est pas vilaine, mais il doit coller plusieurs bonnes performances de suite pour se bâtir une confiance.

Et c’est là que j’ai un certain malaise avec la façon dont le CH l’utilise : si on veut lui permettre de construire sa confiance (surtout dans une saison perdue), pourquoi ne pas lui offrir cinq ou six départs de suite et voir comment il se débrouille? Il a bien fait en relève jeudi dernier et il a été solide samedi, mais il perd néanmoins son filet. Difficile de trouver son rythme de croisière dans de telles conditions.

On verra donc ce que l’avenir réserve à Montembeault, mais une chose est sûre : il devra avoir une opportunité de se prouver s’il veut devenir un gardien d’impact. Et il devra continuer de performer le mieux possible à chacune de ses présences s’il veut obtenir la confiance de son équipe.

En rafale

– Le nom d’Alexander Ovechkin est sur toutes les lèvres à Montréal présentement, alors que les Capitals affronteront le CH demain.

– Quelques sujets intéressants dans la plus récente édition d’Insider Trading, dont celui sur les trois joueurs de la LNH qui lanceront des NFT qui prendront de la valeur selon leurs performances.

– Les Américaines ramènent leur série face aux Canadiennes à égalité.

– Des nouvelles de Guy Lafleur.

– Gabriel Vilardi, que Marc Bergevin convoitait lorsqu’il tentait d’échanger Max Pacioretty, serait aujourd’hui disponible chez les Kings. [HabsEtLNH]

– Avis aux intéressés.

PLUS DE NOUVELLES