Spectacle, intensité, émotion, divertissement… et indiscipline

Ça y est. Le Canadien a joué son premier match de la très attendue saison 2020-21. Résultat : il a perdu ce premier affrontement en prolongation, suite à un changement douteux de la part de Paul Byron. Le petit attaquant du Canadien aurait clairement dû effectuer son repli défensif (et non s’en aller au banc des siens), d’autant plus que l’autre attaquant montréalais était à la hauteur du filet de Frederik Andersen.

Façon positive de voir les choses : le CH est parvenu à ajouter un point au classement.

Façon moins positive de voir les choses : il a laissé un concurrent direct – ce sera toujours des affrontements intra division cette saison – en ajouter deux.

Qu’est-ce que je retiens de cette rencontre qui, avouons-le, avait des allures de séries?

1. Il y a beaucoup de positif à retenir malgré la défaite. Les joueurs du Canadien frappent davantage l’adversaire qu’avant. Surtout les défenseurs, mais aussi les attaquants en fond de territoire. Le CH a distribué 32 mises en échec hier, alors que les Leafs n’en ont donné que 14. Oui, l’intensité était au rendez-vous. Le jeu rapide aussi. Il ne manquait peut-être qu’un peu de cohésion/exécution/synchronisme… et de forme physique chez certains.

2. Nick Suzuki a repris là où il avait laissé en août dans la bulle torontoise. Il a inscrit le premier but des siens, il a tiré à 6 reprises sur le filet d’Andersen, il a été bon en power play et il a terminé sa soirée de travail à plus-1. Il a vraiment du Patrice Bergeron dans le nez.

L’échangeriez-vous vous contre Pierre-Luc Dubois, sincèrement? Sans parler du fait que ça prendrait aussi un autre joueur ou un haut choix avec Suzuki…

3. Carey Price a été spectaculaire en début de rencontre, redevenant humain par la suite. Il a bloqué 29 des 34 lancers qu’il a reçus durant le match. Est-ce que Price songera déjà à remplacer son équipement rouge?


4. Josh Anderson a inscrit ses deux premiers buts dans son nouvel uniforme. Ça lui aura pris 41:03 pour marquer deux buts hier… alors qu’il n’en avait marqué qu’un seul en 21 rencontres la saison dernière. Son dernier but remontait, tenez-vous bien, au 26 octobre 2019. Rappelons qu’Anderson n’avait pas joué depuis le 14 décembre 2019. Hier, il nous a démontré qu’il allait valoir chacun des dollars que lui versera le Club de hockey Canadien au cours des sept prochaines saisons. #Powerhorse

Josh Anderson

2019/20 – 21 games, 1 goal

2020/21 – 20 minutes, 1 goal

Publié par Complete Hockey News sur Mercredi 13 janvier 2021

5. Le CH nous a offert tout un spectacle et tout un divertissement hier soir. Il nous a fait oublier la COVID-19 et ses restrictions durant plus ou moins 37 minutes.

Malheureusement, l’indiscipline s’est à nouveau invité dans la partie et les 27 dernières minutes ont été à l’avantage des Maple Leafs. Le Canadien a été la meilleure équipe sur la patinoire, hier, mais il a fait ce qu’il faisait trop souvent l’an dernier : prendre des pénalités, ne pas les tuer et laisser filer une avance (de deux buts). Tu ne peux pas donner autant d’avantages numériques à une équipe aussi talentueuse que les Maple Leafs et espérer t’en sortir.

6. Alexander Romanov a été sensationnel. Il a livré un caviar à Tomas Tatar pour permettre à celui-ci de s’échapper et de marquer. Romanov n’a pas été parfait, mais il a à mon avis été le meilleur défenseur gaucher du CH hier soir. Il a été le deuxième joueur le plus utilisé par Claude Julien (21:48). Seul Shea Weber a vu plus de glace que lui. Romanov a bloqué 4 tirs et dirigé 3 rondelles au filet. Non, il ne restera pas sur la troisième paire longtemps. Il a des allures de Markov à qui l’on aurait greffé les plus belles qualité d’Alexei Emelin…

On va définitivement devoir mettre son nom dans les conversations en lien avec le trophée Calder.

7. Puisqu’il est question de défenseur gaucher, Joel Edmundson ne m’a pas épaté. Brett Kulak non plus, soit dit en passant. On dirait qu’il joue bien aux côtés de Petry, mais pas lorsqu’il n’y est pas jumelé.

Edmundson a clairement été le moins bon des nouveaux venus de l’équipe. Il devra se replacer rapidement.

8. Oui, la profondeur du CH est bel et bien réelle – bravo Marc Bergevin -, mais on n’a pas beaucoup vu le quatrième trio et Joel Armia. Ces quatre gars-là devront en donner plus car des gars attendent derrière (Poehling, Perry et Frolik). Jake Evans devra tout d’abord notamment remporter plus d’une mise au jeu sur sept… parce que Poehling et deux ailiers attendent derrière lui.


9. L’avantage numérique du Canadien a très bien fonctionné (2 en 3), mais le penalty kill de l’équipe n’a pas fait le boulot (2 en 4). Les deux unités spéciales devront être efficaces.

10. Les gradins vides et les sons ajoutés virtuellement ne m’ont pas trop dérangé. Par contre, j’ai VRAIMENT hâte au moment où les partisans seront à nouveau admis dans les arénas de la LNH.

11. Il reste encore 55 matchs à cette saison excitante, dont 9 face aux Maple Leafs. Yes!

12. L’officiel sur qui Jonathan Drouin a lancé la rondelle sur le quatrième but des Leafs était dans le chemin.

13. Phillip Danault aurait clairement aimé marquer en échappée, en prolongation. Nous aussi, on aurait aimé qu’il marque. Il n’a pas connu un grand match, mais il a été efficace au cercle des mises au jeu. Il a été le joueur de centre le plus utilisé, hier, alors qu’il se dirige de plus en plus vers le rôle de troisième centre. Ce que gagner tes mises au jeu peut t’apporter…

14. Le CH n’a jamais tiré de l’arrière durant la rencontre et il a perdu le match quand même.

15. Après le Jonathan Drouin 2.0, est-on en train d’assister à la naissance du Jonathan Drouin 3.0? Celui que David Ettedgui voit comme premier pointeur de l’équipe cette saison a récolté trois mentions d’aide hier soir. Jeff Petry en a obtenu deux, lui.

Il faudra un jour arrêter de critiquer Drouin même lorsqu’il connaît de bonnes performances par contre, guys.

16. Vive la division canadienne, Nord ou Scotia North!

17. Il n’y avait aucune ambiance hockey dans le centre-ville torontois.

Jeudi chez le Canadien

Les joueurs du Canadien ne patineront pas aujourd’hui. Ils se déplaceront plutôt vers Edmonton, là où ils affronteront les Oilers samedi et lundi.

On devra donc attendre à l’entraînement de demain (midi au Downtown Community Arena) pour savoir si Claude Julien a l’intention de modifier son alignement. Je crois qu’avec ce qu’il nous a montré durant le camp d’entraînement, il sera toutefois patient.

Est-ce que Carey Price aura droit au départ de samedi soir? Je le crois aussi.

PLUS DE NOUVELLES