Silence radio concernant la prolongation de contrat que Jesperi Kotkaniemi devait signer en Caroline

Depuis le 1er janvier 2022, les joueurs qui ont un contrat d’un an en poche peuvent signer une prolongation de contrat afin de rester à plus long terme avec leur formation actuelle. Parmi ceux-ci, on se souvient du cas Jesperi Kotkaniemi.

Pourquoi lui en particulier? Parce que les Hurricanes lui avaient donné un contrat d’un an et les rumeurs voulaient qu’une prolongation de contrat ait été négociée d’avance afin de permettre à KK de signer à moyen terme en Caroline à un prix plus abordable, soit environ 4M$ par année.

Pourquoi y aller ainsi? Pour avoir un an à gros prix pour sortir le jeune homme de Montréal et pour donner un avantage aux Hurricanes puisque tout semble pointer vers le fait que non, il n’aurait pas signé ce deuxième contrat-là avec le Canadien.

Cette information-là venait de Georges Laraque à la base et elle avait été corroborée par Elliotte Friedman, qui avait les mêmes infos.

Ceci dit, depuis 13 jours, nous sommes en janvier et nous n’avons pas entendu parler de la prolongation de contrat en question, et ce, même si Kotkaniemi est éligible à signer.

Peut-être que ça se négocie quand même et que les informateurs n’ont tout simplement pas mis la main sur l’info. C’est possible, ça.

Ceci dit, il existe un monde où les Hurricanes n’ont tout simplement pas envie de négocier un tel contrat avec KK en ce moment puisqu’il n’offre pas du grand rendement depuis le début de la saison.

Après tout, la prolongation de contrat, elle était évidemment conditionnelle à un bon départ, ce que KK n’a pas exactement eu. 16 points en 33 matchs, ce n’est pas exécrable, loin de là, mais ça ne vaut pas son salaire et ce n’est rien pour convaincre les Canes de lui donner ne serait-ce que 4M$ par année. Après tout, il est meilleur depuis quelques semaines, mais il n’a pas de constance.

Et en ce moment, on en est plus à l’étape où les Hurricanes ont déjà peut-être regretté un brin sa signature dans les derniers mois

Je ne crois pas que ce soit les menaces de maraudage de Marc Bergevin, qui est rendu à Los Angeles, qui empêchent les Hurricanes de procéder dans le dossier, après tout.

Je crois qu’en ce moment, la Caroline veut prendre le temps d’évaluer le joueur qu’elle a sous la main avant de s’engager avec lui à moyen ou long terme. Ce serait plus sage, du moins.

Mais le problème? Il a un nouveau « plancher » de négociations autour de 6.1 M$.

Parce qu’un joueur qui est agent libre avec restriction ne peut pas gagner significativement moins que l’année précédente (à moins qu’il ne donne son OK pour le faire), les Canes sont un peu victimes du contrat qui a été offert au jeune homme.

Si KK a envie de gagner environ 6M$ par année et qu’il refuse de négocier ce qui aurait été entendu cet été, les Hurricanes auront trois choix : lui donner ce qu’il veut, l’échanger ou faire de lui un agent libre sans restriction. Ce n’est pas idéal et j’ose croire que les dirigeants de la Caroline ne s’attendaient pas à un tel début de saison de leur centre/ailier.

Et s’il devait être échangé, l’autre équipe aurait le même problème. Voilà pourquoi un club comme les Coyotes ne fait aucun sens pour KK, on va se le dire.

L’idée n’est donc pas de planter KK, mais bien de souligner qu’un storyline de cet été ne semble pas, en ce 13 janvier 2022, en voie de se concrétiser comme on le croyait du côté de la Caroline. Six mois, c’est long dans le monde du hockey, n’est-ce pas?

En rafale

– Gardien demandé à Edmonton (et ça presse plus qu’avant).

– Voici comment ça fonctionne, l’impôt pour les joueurs.

– L’actualité du CH vu par Radio-Canada.

– Idéalement, il serait à Laval.

– En effet.

PLUS DE NOUVELLES